L'élection surprise de Donald Trump à la présidence des États-Unis a provoqué un rebond des actions du secteur de la santé. Le secteur était sous pression depuis l'été 2015, où Hillary Clinton a affirmé, par quelques tweets bien sentis, sa volonté d'intervenir dans la tarification parfois excessive des médicaments. Plusieurs cas de tarifications extrêmes en peu de temps l'avaient manifestement révoltée. La candidate démocrate avait en outre préparé un arsenal de mesures peu favorables au secteur. Elle entendait accroître la concurrence entre les médicaments, autoriser la compagnie d'assurance santé publique Medicare à négocier elle-même des remises sur les médicaments (au lieu d'un pourcentage fixe de 23%) et supprimer la déductibilité fiscale des frais publicitaires pour les médicaments.
...