Delhaize
...

Delhaize L'arrivée du Néerlandais Frans Muller au poste de CEO de Delhaize a déjà donné lieu au départ de Roland Smith, directeur de la branche américaine du groupe. Il sera suivi, fin de ce mois, par Stefan Descheemaeker, responsable de Delhaize Europe. Sur le graphique, après le sommet de 53 EUR qui remonte à août dernier, un schéma de tête et épaule s'est formé. Techniquement, ceci peut préfigurer une tendance baissière. Le soutien à 46 EUR est très important. Fondamentalement, le titre est digne d'achat sur repli (2B).IBA Le partenaire américain de private-equity SK Capital dépose une demande de dommages-intérêts inattendue à hauteur de 17 millions EUR, après qu'IBA a annoncé il y a quelques mois que le litige l'opposant à SK Capital s'élèverait au maximum à 4,4 millions EUR. Le dossier concerne les activités en matière de médecine nucléaire, dans le cadre desquelles IBA avait mis sur pied en 2012 une joint-venture avec SK Capital. Un règlement à l'amiable semble encore possible, cela dit. La tendance d'IBA est neutre. A conserver/attendre (3C).Sipef Avec les partenaires Ultra Oleum et BioSing, le groupe belge de plantations Sipef espère collaborer sur le développement de palmiers à huile hybrides générant une plus grande production. Avec une variété hybride F1, il devrait même être possible de doubler la récolte. Le nouveau programme de culture sera intégré au sein de Sipef. La tendance de l'action est redevenue baissière. A 50 EUR se trouve la dernière zone de soutien horizontal. Si ce soutien cède, le cours peut continuer de baisser. A 55 EUR se situe la première résistance. Première position (2B).Solvay Le groupe chimique belge est toujours dans l'actualité. Solvay débourse à présent 1,345 milliard USD pour l'achat de Chemlogics, un fournisseur américain pour l'industrie gazière et pétrolière qui, grâce à l'essor du gaz et du pétrole de schiste, connaît une croissance rapide. Pour cette société de 277 salariés, Solvay paie 2,7 fois le chiffre d'affaires et 10,7 fois le cash-flow opérationnel (EBITDA). Les investisseurs ont soutenu le cours après l'annonce. Le cours de Solvay continue d'évoluer dans un canal de 100 à 120 EUR. Relèvement de conseil à "conserver" (3B).FacebookAprès l'IPO initialement difficile, le réseau social virtuel américain affiche un record après l'autre. Le cours est en effet soutenu par l'annonce de la préparation d'une introduction en Bourse par un autre site de réseau social, en l'occurrence Twitter. La récente hausse a été particulièrement rapide, ce qui explique que Facebook soit actuellement largement suracheté. Ce qui signifie aussi qu'une correction est imminente, même si la tendance haussière ne devrait pas s'essouffler de sitôt. A 38 USD se trouve une importante zone de soutien. A conserver/attendre (3C).USD/EUR Le shutdown américain, qui prévoit l'arrêt de travail et donc la non-rétribution de 800.000 fonctionnaires fédéraux, de même que les problèmes relatifs au plafond de la dette, auront en tout cas fait une victime : le dollar US. Pour le relèvement dudit plafond, la date du 17 octobre constitue une échéance. Une solution n'est pas en vue à court terme. Récemment, le niveau de 1,38 USD par euro a été atteint et l'USD n'avait plus été si faible depuis février dernier. Si cette résistance cède, l'USD pourrait encore reculer vers 1,41 USD, voire 1,50 USD, le sommet de décembre 2009.