En novembre 2015 déjà, la mine Samarco (joint-venture entre Vale et BHP Billiton, au Brésil toujours) avait été la scène d'un accident similaire. L'Etat a immédiatement privé la mine Corrego do Feijao de son permis d'exploiter; avec une production annuelle de 30 millions de tonnes, soit moins de 2% de sa production totale, l'incidence de cette interdiction sera certes réduite pour Vale, qui se voit toutefois contraint de contrôler...