Deceuninck
...

Deceuninck Au 1er semestre 2014, le producteur de profilés en PVC pour le secteur de la construction a présenté des chiffres décevants : son chiffre d'affaires consolidé a progressé d'à peine 0,4%, à 264,2 millions EUR, conséquence de la rigueur de l'euro, malgré une augmentation des volumes de 5,5%. Le bénéfice opérationnel a baissé de 6,7 millions EUR à 4 millions EUR. Le bénéfice net est pour sa part resté stable à 0,4 million EUR. Le groupe, qui prévoit une hausse des ventes au 2e semestre, entend maîtriser sa rentabilité par une stricte maîtrise des coûts. En réaction à cette annonce, le cours s'est replié de plus de 10%. La tendance est redevenue baissière. A 1,80 EUR se trouve le dernier soutien. Un repli sous ce niveau peut libérer un risque de baisse. Conseil: ConserverRisque: moyenRating: 2BKinepolis L'exploitant belge de cinémas, dont l'action a été scindée en 5 il y a un mois, a annoncé l'acquisition des cinémas néerlandais Wolff. Le groupe, qui n'était pas encore actif aux Pays-Bas, entend y investir 50 millions EUR. La nouvelle a donné lieu à un rebond de cours de plus de 10%. Kinepolis étudie d'autres opportunités dans d'autres pays dans le cadre d'une stratégie d'expansion, mais il n'exclut pas le versement de superdividendes occasionnels. La tendance de l'action demeure haussière. A 25 EUR se trouve une zone de soutien horizontale importante. Récemment, un nouveau sommet de cours a été atteint. Conseil: ConserverRisque: faibleRating: 2AMobistar Le deuxième opérateur de téléphonie mobile du pays a présenté des résultats supérieurs aux prévisions au terme du 2etrimestre 2014. Certes son chiffre d'affaires a reculé de 13%, à 281,5 millions EUR, mais ce chiffre dépasse les attentes. Son bénéfice net s'est effrité de 22,3 millions EUR à 15 millions EUR, mais ce chiffre est lui aussi supérieur aux estimations. Par action le résultat atteint 0,25 EUR. Le nombre de clients Mobistar a diminué de 50.000, à 3,04 millions, mais la dépense par client et par mois s'est hissée de 23,4 EUR à 23,9 EUR, la première augmentation depuis 2010. Les mesures de réduction de coûts portent lentement leurs fruits. Sur le graphique, on constate une formation de plancher.Conseil: ConserverRisque: moyenRating: 2BFacebook Les chiffres du 2etrimestre du géant américain de l'Internet ont été accueillis très favorablement. Ils dépassent les attentes des analystes : son chiffre d'affaires a progressé de 61%, à 2,91 milliards USD, alors que son bénéfice net a atteint 791 millions USD, contre 333 millions USD. Par action, le résultat s'est établi à 0,30 USD, à comparer à 0,13 USD sur la même période en 2013. Techniquement, la tendance demeure haussière jusqu'à nouvel ordre. Récemment, l'action a percé le précédent sommet de mars 2014 juste au-dessus de 70 USD, ce qui constitue un puissant signal technique de hausse. A 70 USD se trouve à présent la première zone de soutien. Fondamentalement, l'action est cependant toujours (très) chère selon nous.Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3C