Danone
...

Danone Au 3etrimestre 2015, le géant alimentaire français Danone a publié des résultats supérieurs aux attentes. Il a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 4,6%, à 5,6 milliards EUR. L'Europe s'est particulièrement bien comportée, tout comme les divisions Eaux potables, Alimentation médicale et Alimentation pour bébés. La plus grande division, Produits laitiers, a, elle, vu ses volumes refluer de 3%. La croissance était nettement supérieure à ce à quoi Danone avait habitué ses actionnaires jusqu'ici. Le cours de l'action a légèrement progressé en réaction à cette annonce. A moyen terme, l'action évolue de manière plutôt neutre. A 54 EUR se trouve une zone de soutien horizontale relativement solide, alors qu'une résistance s'annonce à 60 EUR.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ANestléFait rare, le groupe alimentaire suisse a publié des résultats décevants au terme des 9 premiers mois de cette année. Sur cette période, le chiffre d'affaires a reculé de 2%, à 64,86 milliards CHF, conséquence de la vigueur du franc suisse et de difficultés en Asie, plus particulièrement en Inde, résultant de la contamination des nouilles Maggi, dont Nestlé a été contraint d'arrêter la vente. En conséquence, Nestlé a dû revoir sa prévision de croissance autonome pour l'ensemble de l'exercice, de quelque 5% à 4,5%. Ces moins bons chiffres n'ont eu aucune incidence sur le cours du titre. Une percée du sommet à 76 CHF générerait un important signal d'achat.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2AUnileverLe groupe britannico-néerlandais a enregistré des résultats supérieurs aux prévisions au terme du 3etrimestre 2015. Le chiffre d'affaires (CA) du Q3 a en effet progressé de 9,4%, à 13,4 milliards EUR, alors que la hausse du CA sous-jacent ressort à 5,7%. Les quatre segments de produits ont affiché une croissance et la meilleure performance est signée par la division Personal Care, où le CA a augmenté de 12,4%. Unilever l'attribue au redressement en Chine et aux bonnes ventes de glace, imputables à un été très chaud en Europe. Pour l'ensemble de l'exercice 2015, le groupe prévoit une hausse de son CA dans le haut de la fourchette de 2 à 4%. Les chiffres ont été salués par une hausse de cours, proche du précédent sommet à 42 EUR.Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2AWal-Mart StoresLe plus grand détaillant au monde, dont le cours a encore abandonné 10% après un avertissement sur bénéfice, prévoit désormais un chiffre d'affaires stable pour l'exercice en cours, tronqué, alors qu'il anticipait précédemment une croissance comprise entre 1 et 2%. Qui plus est, Wal-Mart prévoit pour l'exercice suivant une baisse, dans une fourchette de 6 à 12 %, de son bénéfice par action. Le géant pointe du doigt la concurrence accrue et la hausse des salaires. La société souhaite se concentrer davantage sur l'e-commerce. L'action suit toujours, et pour un moment encore, une tendance baissière affirmée. A 63,50 et 72 USD se trouvent des résistances horizontales. Le premier soutien se trouve à 50 USD. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2B