Nous relevions récemment que l'action LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) était devenue très onéreuse. Elle l'est moins depuis que le Covid-19 a affecté même cette société de premier plan: son cours a chuté de 425 à 288 euros. En conséquence, la capitalisation boursière a fondu de 60 milliards d'euros. Comme toutes les entreprises de luxe, LVMH est étroitement dépendante de la consommation chinoise et de la croissance du tourisme mondial, lesquelles sont à la dérive. Ains...

Nous relevions récemment que l'action LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) était devenue très onéreuse. Elle l'est moins depuis que le Covid-19 a affecté même cette société de premier plan: son cours a chuté de 425 à 288 euros. En conséquence, la capitalisation boursière a fondu de 60 milliards d'euros. Comme toutes les entreprises de luxe, LVMH est étroitement dépendante de la consommation chinoise et de la croissance du tourisme mondial, lesquelles sont à la dérive. Ainsi l'entreprise a-t-elle vu son chiffre d'affaires chuter de 15%, à 10,6 milliards d'euros, au cours du premier trimestre de 2020. Le trimestre courant ne devrait pas être bien meilleur, surtout en Europe et aux Etats-Unis. L'acquisition d'actions de qualité consécutive à l'annonce de mauvaises nouvelles s'est souvent révélée une stratégie payante. C'est pourquoi nous parions, et de deux manières, que le cours de l'action va remonter. Nous optons tout d'abord pour l'option défensive, l'émission d'un put, puis pour l'option plus agressive, l'achat d'un call.LVMH septembre au prix d'ex. de 360 EURà 38,20 EUREn raison de l'actuel sentiment négatif à l'égard des marchés boursiers, les options put sont assorties d'une prime pour le moins élevée. Le présent contrat prévoit une jolie prime de plus de 10% sur le prix d'exercice, laquelle sera définitivement nôtre si, comme nous l'escomptons, le cours de l'action LVMH se hisse ces prochains mois au moins jusqu'à la résistance qui se situe à 370 euros. Si tel ne devait pas être le cas, nous pourrions être sollicités pour acheter les actions. Nous débourserions alors (360 euros moins la prime perçue de 38,20 euros =) 321,8 euros par action, ou plus de 100 euros de moins que le dernier sommet (425 euros).LVMH décembre au prix d'ex. de 380 EURà 20,50 EURCe contrat sera rentable si le cours de l'action LVMH dépasse (380 plus 20,5 =) 400,50 euros. Il s'agirait d'une progression de 12% par rapport au cours actuel; un scénario auquel, grâce à ce call qui nous en donne l'occasion jusqu'au 18 décembre, nous assisterons peut-être. Durant son ascension, le cours pourrait se heurter à une première résistance autour de 370 euros puis à une autre à 400 euros. S'il les franchit, il atteindra ensuite sans peine de nouveaux sommets. Si hélas il ne se reprend pas ou s'il hésite trop, la perte maximale que nous essuierons correspondra à notre mise.