Les tensions en Ukraine et en Crimée, ainsi que la crainte d'un nouveau ralentissement de la croissance en Chine replacent la crise des pays émergents en première ligne. Nous continuons d'affirmer cependant que les différences entre la crise de 1997-1998 et l'actuelle sont trop importantes pour que l'on puisse craindre une réédition de ce sombre chapitre de l'histoire des marchés émergents. Ces quelques chiffres devraient finir de vous convaincre.
...