La couronne suédoise s'apprécie depuis le 23 mars. Elle a gagné environ 2% par rapport à l'euro depuis janvier 2020. La banque centrale maintient toujours son taux directeur à 0%. L'économie présentait déjà des signes d'essoufflement avant l'épidémie de Covid-19; très ouverte, elle n'échappera pas à une récession. Le FMI prévoit d'ailleurs une contrac...

La couronne suédoise s'apprécie depuis le 23 mars. Elle a gagné environ 2% par rapport à l'euro depuis janvier 2020. La banque centrale maintient toujours son taux directeur à 0%. L'économie présentait déjà des signes d'essoufflement avant l'épidémie de Covid-19; très ouverte, elle n'échappera pas à une récession. Le FMI prévoit d'ailleurs une contraction de 4,7%. Les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets négatifs de la pandémie représentent quelque 3% de son PIB. Les finances publiques sont saines et la Suède affiche un excédent courant. Quelques éléments sont toutefois moins positifs. Le chômage est assez élevé (8,3% de la population active) et les ménages sont très endettés, notamment en raison des prix immobiliers élevés. La banque centrale craint même la formation d'une bulle dans ce segment. L'économie suédoise devrait mieux se comporter que celle de la zone euro. La Suède a une balance de paiements excédentaire et son déficit budgétaire est relativement modeste. Par ailleurs, la banque centrale a déjà annoncé qu'elle maintiendrait une politique monétaire accommodante pour soutenir l'économie. Il est cependant peu vraisemblable que les taux replongent en territoire négatif. Nous pensons que la couronne suédoise va s'apprécier face à l'euro et au dollar en 2021. Elle est généralement performante quand le sentiment des investisseurs s'améliore, le commerce mondial reprend et la croissance s'accélère - ce qui pourrait bien être le cas en 2021. En outre, la couronne suédoise repose sur des fondations solides. Enfin, elle présente la plus forte sous-valorisation parmi les grandes monnaies mondiales. Un investissement en SEK n'offre cependant presque aucun avantage de taux par rapport à un investissement en euros.