Fondée en 2012, cette entreprise est une spin-off de l'Institut Ludwig pour la recherche sur le cancer et de l'Institut de Duve (UCL). iTeos dispose d'un site de recherche à Gosselies, mais a établi son siège à Cambridge (Boston), la Mecque du secteur biotech aux Etats-Unis, en 2018 - Michel Detheux, son cofondateur et actuel CEO, n'a jamais manqué d'ambition. Ce n'est donc pas un hasard si, après un excellent démarrage (l'entreprise a levé quelque...

Fondée en 2012, cette entreprise est une spin-off de l'Institut Ludwig pour la recherche sur le cancer et de l'Institut de Duve (UCL). iTeos dispose d'un site de recherche à Gosselies, mais a établi son siège à Cambridge (Boston), la Mecque du secteur biotech aux Etats-Unis, en 2018 - Michel Detheux, son cofondateur et actuel CEO, n'a jamais manqué d'ambition. Ce n'est donc pas un hasard si, après un excellent démarrage (l'entreprise a levé quelque 125 millions de dollars au plus fort de la pandémie de Covid-19!), iTeos a demandé en juillet une cotation sur le Nasdaq. Et l'entrée en Bourse fut une réussite: 229,7 millions de dollars ont été levés par l'émission de 12,1 millions d'actions à 19 dollars. Avec les 335 millions de dollars de liquidités dont elle dispose à présent, iTeos pourra poursuivre ses activités jusqu'en juin 2023. Soulignons qu'elle compte parmi ses actionnaires des fonds américains spécialisés comme RA Capital (12,6% du capital), Boxer Capital (12,4%), MPM (27%), mais aussi Fund+ (4,1%), le fonds de Désiré Collen, fondateur d'Oxurion. Parmi ses projets en immuno-oncologie, citons l'EOS-850 et l'EOS-448, molécules cliniques de nouvelle génération qui désactivent, chacune à sa manière, un mécanisme qui étouffe le système immunitaire. La première, un inhibiteur de récepteurs d'adénosine A2a, est testée en phases I/IIa, seule et associée au Keytruda (Merck) ou à une chimiothérapie. Les premiers résultats de l'étude de dosage, publiés en avril 2020, étaient convaincants, les suivants tomberont au 1er semestre de 2021. L'EOS-448 est pour sa part un inhibiteur de point de contrôle TIGIT. L'étude de dosage (phases I/IIa) a commencé en février 2020 et les résultats provisoires sont attendus au 1er semestre de 2021. Le recul de l'action ces dernières semaines ne nous inquiète pas. iTeos a en effet a sa tête une équipe expérimentée. Elle dispose en outre d'un pipeline prometteur et d'une position de trésorerie confortable -- qui couvre à plus de 40% la capitalisation boursière actuelle, de 771 millions de dollars. Cependant, au vu de la valorisation élevée, nous préférons attendre les résultats cliniques de 2021 avant de nous prononcer sur un achat. Les positions existantes peuvent être conservées (rating 2C).