Le cours de l'action Inventiva a en effet dégringolé, sous quatre euros, à l'annonce, le 18 février, des résultats de l'étude de phase IIb que l'entreprise biotech française a consacrée au traitement, à l'aide du lanifibranor, de la sclérose systémique. Ni les objectifs primaires ni les secondaires n'ont été atteints. En optant pour cette indication, qu'elle renonce à présent à traiter, l'entreprise prenait un gros risque. Le profil de sécurité n'a pas déçu, cep...