Le moins que l'on puisse dire est que Celyad (autrefois dénommée Cardio3 BioSciences) vient de traverser une période difficile. Jusqu'à l'été 2016, l'entreprise se concentrait sur C-Cure, un candidat médicament fabriqué à base des cellules souches de la moelle osseuse des patients, indiqué dans le traitement des insuffisances cardiaques. L'étude de phase III n'ayant cependant pas atteint le premier objectif intermédiaire, le groupe a dû interrompre le développement du produit. A la nouvelle, l'action a reculé de plus de 70%, à 14,8 euros. Fin 2017, Celyad a cédé ses droits sur C-Cure.
...