De nombreux candidats peuvent encore prétendre au premier prix, en l'occurrence un portefeuille de titres d'une valeur de 10.000 euros. Le meilleur étudiant emportera quant à lui la coquette somme de 5000 euros.
...

De nombreux candidats peuvent encore prétendre au premier prix, en l'occurrence un portefeuille de titres d'une valeur de 10.000 euros. Le meilleur étudiant emportera quant à lui la coquette somme de 5000 euros. Durant cette compétition, nous suivons trois investisseurs ayant récemment fait leurs premiers pas en Bourse. Tout n'est pas aussi simple pour chacun d'eux. Benoît reste le plus entreprenant. Il a finalement vendu sa position dans AirFrance-KLM en réalisant une plus-value. Il s'adonne toujours plus aux turbos et a récemment basculé d'un turbo short à un turbo long. Il a aussi perçu le potentiel de Galapagos. La star de la biotech figure désormais aussi parmi ses lignes, dont KBC affiche le rendement le plus généreux. Nyrstar a ralenti la cadence après lui avoir pourtant assuré un confortable gain. Pierre et Jean-François font plutôt profil bas ces dernières semaines. En observant uniquement les rendements obtenus durant ce concours, certains pourraient conclure trop vite qu'il est impératif d'investir (davantage) sur les marchés boursiers. Des rendements de 20% en l'espace de quelques mois ne sont possibles que moyennant une prise de risques importants (y compris l'usage répétitif de turbos), et ici, grâce aux extras obtenus en invitant des amis à participer à nos quiz sur Facebook. Mais à long terme, les investisseurs en actions peuvent espérer des rendements moyens de 8 à 9% par an. Cela ne semble pas énorme, mais c'est évidemment, année après année, et passé un certain délai, nettement plus que la moyenne de 5 à 6% fournie par les obligations, et davantage encore que les 2 à 3% qu'offrent les liquidités (reflet de l'inflation moyenne à long terme). Hélas, c'est une moyenne, qui ne peut être atteinte chaque année, parfois même pas approchée. Au cours du siècle écoulé, les rendements sur une année varient entre +82 et -54%. Même pour un portefeuille diversifié. La prise de risques est récompensée, mais uniquement à long terme, autrement dit. L'investissement en actions doit donc s'envisager sereinement, sans hâte. En étalant les achats dans le temps et sur un nombre suffisant de valeurs (de préférence minimum 20) et de secteurs, vous pourrez espérer obtenir ce rendement annuel moyen.