Dès le 1er mai, l'Opep+ (les pays de l'Opep et d'autres producteurs tels que la Russie et l'Azerbaïdjan) pompera 9,7 millions de barils de pétrole de moins par jour (10% de la production mondiale) - une baisse de production inédite prévue jusqu'en avril 2022, si la Russie respecte les conventions.
...

Dès le 1er mai, l'Opep+ (les pays de l'Opep et d'autres producteurs tels que la Russie et l'Azerbaïdjan) pompera 9,7 millions de barils de pétrole de moins par jour (10% de la production mondiale) - une baisse de production inédite prévue jusqu'en avril 2022, si la Russie respecte les conventions.Le marché a tièdement réagi à cet accord historique: le Brent est resté stable, à environ 31,50 dollars le baril, moins de 50% du cours début 2020. L'offre sera donc plus faible dans les mois à venir, mais la demande a aussi beaucoup baissé car le coronavirus a paralysé le trafic routier et aérien. Le krach de mars, avec un plongeon à 23 dollars le baril, a été de courte durée, mais la reprise est timide et très fragile. Le moment nous semble propice pour émettre des calls de court terme sur des valeurs pétrolières telles que Royal Dutch Shell et Exxon.Les échanges sur ces options sont très fournis, ce qui garantit une formation juste des primes. Les options sur Shell se négocient également sur la Bourse d'options néerlandaise, donc sans risque de change. Ce n'est pas le cas d'Exxon, avec des options en USD.Les valeurs pétrolières recèlent des opportunités qui ne se révéleront pleinement qu'une fois levé le blocage de l'économie lié au coronavirus. Nous préférons faire la chasse aux primes.Shell septembreau prix d'ex. de 18 EURà 1,26 EURAvec ce contrat, nous misons sur un cours stable ou en légère baisse. La prime peut sembler peu élevée, mais elle représente tout de même un rendement de 7% par rapport au cours actuel de l'action. Si ce dernier augmente brusquement et de manière inattendue, nous devrons vendre les actions Shell pour 18 euros, mais aurons malgré tout fait une bonne affaire.Exxon juilletau prix d'ex. de 42,50 USDà 4,70 USDAvec la baisse du cours de l'or noir, Exxon Mobil réduit ses investissements de 30% en 2020, de 33 à 23 milliards de dollars. Selon son CEO, l'objectif est de conserver suffisamment d'argent en caisse pour le paiement des dividendes. La prime de 4,70 dollars accroît le rendement de cette action de plus de 10% (en seulement 3 mois).Attention: l'émission de calls est hautement spéculative pour ceux qui ne possèdent pas les actions sous-jacentes. Théoriquement, le prix d'une action peut augmenter indéfiniment; le risque d'un call émis non couvert par les actions est donc illimité. La stratégie s'adresse donc surtout aux détenteurs des actions.