La Coupe du monde de football au Brésil n'intéresse pas uniquement les pays participants, mais aussi ses sponsors. Adidas (77,98 EUR) appartient même au groupe très exclusif des sponsors principaux. Les résultats du groupe allemand sur le 1er trimestre 2014 n'étaient pas brillants. Son chiffre d'affaires (CA) a reculé de 6%, à 3,5 milliards EUR, conséquence des fluctuations des cours de change et plus particulièrement de l'euro fort. Le programme de relance des produits de TaylorMade, la filiale active dans le golf, a également pesé sur les ventes. Côté bénéfice net, la chute est plus lourde encore : de 34% à 204 millions EUR, un chiffre nettement inférieur aux attentes des analystes. La Coupe du monde de football pourrait cependant donner un coup de fouet aux résultats, et m...

La Coupe du monde de football au Brésil n'intéresse pas uniquement les pays participants, mais aussi ses sponsors. Adidas (77,98 EUR) appartient même au groupe très exclusif des sponsors principaux. Les résultats du groupe allemand sur le 1er trimestre 2014 n'étaient pas brillants. Son chiffre d'affaires (CA) a reculé de 6%, à 3,5 milliards EUR, conséquence des fluctuations des cours de change et plus particulièrement de l'euro fort. Le programme de relance des produits de TaylorMade, la filiale active dans le golf, a également pesé sur les ventes. Côté bénéfice net, la chute est plus lourde encore : de 34% à 204 millions EUR, un chiffre nettement inférieur aux attentes des analystes. La Coupe du monde de football pourrait cependant donner un coup de fouet aux résultats, et malgré les mauvais chiffres trimestriels, nous trouvons qu'Adidas reste une action de croissance de qualité. Les investisseurs ne semblent pas partager cette opinion, car Adidas est le titre le moins performant de l'indice DAX cette année. Ils oublient cependant les taux de croissance supérieurs des années précédentes. Nous estimons par conséquent qu'Adidas est digne d'achat pour les investisseurs à contre-courant et des options permettent de profiter de la hausse promise à l'action avec un levier. Le marché des options sur Adidas ne paraît pas particulièrement dynamique, surtout pour les échéances plus longues. Préférez dès lors les séries à court terme, comme les options qui expirent en juin 2015. Ici aussi, travaillez avec des limites !Spread haussier défensifAchat call juin '15 68 @ 12,30 EUREmission call juin '15 84 @ 3,90 EURLe call juin 2015 assorti d'un prix d'exercice de 68 présente un grand avantage : une valeur d'attente réduite. Il vous oblige certes à mettre une prime de 1230 EUR sur la table, mais la vente simultanée du call 84 assorti de la même échéance vous permet de récupérer 390 EUR. Votre investissement - qui constitue également votre perte maximale - s'élève donc à 840 EUR (1230 -390). Vous ne perdez la totalité de votre mise que si le cours d'Adidas est inférieur à 68 EUR à l'échéance (le troisième vendredi de juin 2015). Votre break-even - le niveau auquel vous n'enregistrez ni gain, ni perte - se situe à 76,40 EUR, 2% sous le cours actuel. En cas de hausse, vous enregistrez un gain maximal de 760 EUR, soit 90% de plus que votre mise, si le cours d'Adidas atteint au moins 84 EUR à l'échéance. Il suffit pour cela que l'action Adidas progresse de 8%.Spread haussier plus agressifAchat call jun '15 76 @ 7,20 EUREmission call jun '15 90 @ 2,35 EURCompte tenu de la sous-performance récente d'Adidas, une hausse plus marquée n'est certainement pas exclue. Vous pouvez miser sur un tel scénario avec ce spread haussier plus agressif, qui se compose d'une part de l'achat du call juin 2015 assorti d'un prix d'exercice de 76, un contrat qui est actuellement in the money et pour lequel vous devrez débourser 720 EUR. Comme l'émission d'option fait également partie de l'arsenal de tout bon investisseur, vous vendez également le call 90 assorti de la même échéance. L'opération vous rapporte 235 EUR, ce qui réduit votre mise à 485 EUR (720 - 235). Le break-even se situe à 80,85 EUR, 4% au-dessous du cours actuel de l'action Adidas. Si l'action atteint le cap des 90 EUR à l'échéance - une hausse de 15 %, pour laquelle vous disposez d'une année entière - vous obtenez votre gain maximal de 915 EUR, près de deux fois votre mise.Emission put Emission put jun '15 76 @ 5,80 EURVu le montant de la prime à empocher, la vente d'un put couvert constitue une possibilité intéressante, à condition que vous disposiez de l'argent nécessaire pour racheter éventuellement les titres. La prime de 580 EUR que vous recevez pour le put juin 2015 assorti d'un prix d'exercice 76 signifie que dans le pire des cas, vous paierez vos titres 70,20 EUR si vous devez les racheter, 10% de moins que le cours actuel.