Dans le n°IB-32B du 8 août dernier, nous avons présenté plusieurs combinaisons à la hausse à base d'options sur le groupe néerlandais Vopak, le plus grand prestataire de services indépendant dans le stockage des ressources (lire également notre article en page 5). Le cours s'élevait alors à 33,42 EUR. En un peu plus d'un mois, le cours a rebondi de près de 30%, à 42,45 EUR, nous permettant d'approcher notre objectif de cours à 43 EUR, que nous prévoyions pour 2016. La direction prévoit désormais un EBITDA d'au moins 700 millions EUR pour l'année 2014, ce qui suppose que le pire est derrière nous. Il est grand temps d'examiner la situation des options précédemment présentées.
...

Dans le n°IB-32B du 8 août dernier, nous avons présenté plusieurs combinaisons à la hausse à base d'options sur le groupe néerlandais Vopak, le plus grand prestataire de services indépendant dans le stockage des ressources (lire également notre article en page 5). Le cours s'élevait alors à 33,42 EUR. En un peu plus d'un mois, le cours a rebondi de près de 30%, à 42,45 EUR, nous permettant d'approcher notre objectif de cours à 43 EUR, que nous prévoyions pour 2016. La direction prévoit désormais un EBITDA d'au moins 700 millions EUR pour l'année 2014, ce qui suppose que le pire est derrière nous. Il est grand temps d'examiner la situation des options précédemment présentées.Spread haussier défensifVous avez acheté le call mar '15 30 @ 4,65 EURVous avez émis le call mar '15 35 @ 1,90 EURDans la mesure où le cours de Vopak a déjà connu une sensible hausse, conserver ce spread haussier défensif a peu de sens. Avec la hausse du cours au-delà des 35 EUR, le bénéfice est pour ainsi dire plafonné même si le cours de Vopak continue d'augmenter. Vous avez investi 275 EUR dans ce spread haussier, car vous avez déboursé 465 EUR pour l'achat du call mars 2015 au prix d'exercice de 30, alors que vous avez perçu 190 EUR pour l'émission en parallèle (= vente) du call 35 ayant la même échéance. Nous avions alors calculé que le gain maximal s'élevait à 225 EUR par contrat de 100 titres sous-jacents. Aujourd'hui, pour cette combinaison, vous pouvez vendre le call acheté pour 1255 EUR, débourser 790 EUR pour le rachat du call émis mars 2015 au prix d'exercice de 35. La différence atteint 465 EUR (1255 - 790). Sur une mise de 275 EUR, cela représente un gain de 190 EUR, qui n'est pas très éloigné du gain maximal de 225 EUR. On peut attendre un peu, vu que ces options courent encore six mois.Spread haussier plus agressifVous avez acheté le call mar '15 34 @ 2,30 EURVous avez émis le call mar '15 40 @ 0,60 EURVotre mise de départ était limitée, alors que vous disposiez de belles chances de plus-values dans l'hypothèse d'une hausse ultérieure de cours, ce qui s'est produit. Vous avez payé 230 EUR pour l'achat du call mars 2015 au prix d'exercice de 34, qui était à ce moment at-the-money, mais est aujourd'hui in-the-money. L'émission simultanée du call mars 2015 au prix d'exercice de 40 a fourni 60 EUR, ce qui a ramené le risque à 170 EUR (230 - 60). La vente du call mars 2015 au prix d'exercice de 34 fournit 880 EUR, pour un contrat standard de 100 titres, alors que vous devez débourser 390 EUR pour le rachat du call émis mars 15 au prix d'exercice de 40. En déduisant de ces 490 EUR (880 - 390) votre mise de 170 EUR, votre bénéfice est de 320 EUR. La prime du call mars 2015 40 contient encore une valeur d'attente raisonnable. Il peut donc être intéressant d'attendre encore un peu. Tant que le cours de Vopak reste supérieur à 40 EUR, vous êtes en effet couvert. Emission putVous avez émis le put mar '15 32 @ 1,90 EURNous avons répété à plusieurs reprises que l'émission d'un put découvert est une stratégie idéale pour profiter d'une hausse de l'action sous-jacente. Vous recevez 190 EUR pour l'émission du put mars 2015 au prix d'exercice 32. La prime de ce contrat est entre-temps revenue à 20 EUR. Le moment semble venu de récolter les fruits semés et de mettre à l'abri votre plus-value de 170 EUR (190 - 20). Vous pouvez aussi conserver le put mais pour cela, il faudra attendre 6 mois l'échéance du contrat.