Ces derniers mois, le cours du géant pétrolier français Total (52,36 EUR) a opéré un mouvement de rattrapage, qui l'a amené à dépasser sa limite psychologique importante à 50 EUR. Cela ne signifie pas encore que la hausse de cours est terminée, cependant. Les investisseurs ont en effet redécouvert cette action à dividende stable, un atout majeur en cette période de taux particulièrement faibles et de quête de rendement. Pour autant, cette valeur, dont le C/B attendu s'élève à 10 et le rendement brut atteint 4,5%, peut difficilement être qualifiée de chère. Par ailleurs, lors de la présentation des chiffres du 1er trimestre, la direction a laissé entendre qu'une augmentation du dividende figurait parmi les possibilités. D'ici à 2...