Le groupe néerlandais de services pétroliers SBM Offshore (10,32 EUR) a connu des jours meilleurs, mais ce n'est pas le seul du secteur à voir son cours s'effriter sensiblement. L'activité du groupe s'articule autour de deux segments : d'une part la conception, la construction et la livraison de terminaux offshore d'importation et d'exportation et les F(P)SO's, des pétroliers transformés pour pouvoir stocker du pétrole ou du gaz. Et d'autre part, le leasing de systèmes de production et de stockage dont le groupe est lui-même propriétaire. SBM Offshore est toujours affecté par une affaire de corruption qui remonte à 2007-2011, où des dessous de table auraient été versés pour pouvoir décrocher certains contrat...

Le groupe néerlandais de services pétroliers SBM Offshore (10,32 EUR) a connu des jours meilleurs, mais ce n'est pas le seul du secteur à voir son cours s'effriter sensiblement. L'activité du groupe s'articule autour de deux segments : d'une part la conception, la construction et la livraison de terminaux offshore d'importation et d'exportation et les F(P)SO's, des pétroliers transformés pour pouvoir stocker du pétrole ou du gaz. Et d'autre part, le leasing de systèmes de production et de stockage dont le groupe est lui-même propriétaire. SBM Offshore est toujours affecté par une affaire de corruption qui remonte à 2007-2011, où des dessous de table auraient été versés pour pouvoir décrocher certains contrats. Le groupe a déjà constitué une provision de 240 millions USD ou 0,9 EUR dans ce cadre, mais il est encore trop tôt pour savoir à combien s'élèvera l'amende/l'indemnité. En raison de cette affaire, le groupe ne peut actuellement concourir pour des projets sur le lucratif marché brésilien. Son endettement élevé est un autre problème. Cependant, il semblerait que la situation soit en voie d'amélioration. Pour les 5 prochaines années, on prévoit 80 nouveaux projets dans le secteur et en tant que leader de marché, SBM Offshore en suivra activement cinquante. L'ampleur de l'amende, la maîtrise des dettes et l'incertitude relative à l'ouverture du marché brésilien demeurent cependant autant de points à éclaircir pour permettre un rebond de cours. Nous attribuons dès lors la préférence aux options les plus longues, qui viennent à échéance en juin 2016.Spread haussier défensifAchat call juin '16 8 @ 3,35 EUREmission call juin '16 12 @ 1,40 EURAvec un peu de chance, vous pouvez doubler votre mise avec ce spread haussier défensif et pour cela, le cours de SBM Offshore doit progresser de seulement 16%, à 12 EUR. L'achat du call juin 2016 au prix d'exercice de 8, qui vous donne droit pendant toute la période à acheter les titres au prix de 8 EUR, coûte 335 EUR. Vous émettez aussi le call 12 ayant la même échéance, qui génère une prime de 140 EUR et ramène donc votre mise à 195 EUR (335 - 140). Si le cours termine à 9,95 EUR à l'échéance, vous n'actez ni gain ni perte. En cas de cours plus élevé, vous engrangez un bénéfice, même si celui-ci est plafonné à 12 EUR. Si ce niveau est atteint, vous empochez une plus-value de 205 EUR, soit un peu plus du double de votre mise. En cas de cours inférieur à 8 EUR, vous perdez la totalité de votre mise.Spread haussier plus agressifAchat call juin '16 10 @ 2,20 EUREmission call juin '16 14 @ 0,85 EURL'achat du call juin 2016 au prix d'exercice de 10 coûte 220 EUR pour un contrat standard de 100 actions sous-jacentes. On peut aussi émettre un call largement out-of-the-money, en l'occurrence le call juin 2016 au prix d'exercice de 14 qui rapporte 85 EUR. Votre mise baisse dès lors à 135 EUR (220 - 85) et vous ne pouvez pas perdre davantage que cette somme. Si le cours de SBM Offshore est à 11,35 EUR à l'échéance, soit 10% de plus que le cours actuel, vous atteignez le break-even. Si le niveau de 14 EUR est touché (+36%), vous empochez le gain maximal de 265 EUR, soit le double de votre mise.Emission putEmission put juin '16 10 @ 1,80 EURL'émission d'un put (découvert) peut être une stratégie intéressante. Vous percevez en effet une prime de 180 EUR pour le put juin 2016 au prix d'exercice de 10, ce qui signifie que vous n'accusez de perte qu'en cas de cours inférieur à 8,20 EUR à l'échéance (marge à la baisse de 21%). Si le cours s'élève à au moins 10 EUR, la prime reçue sera toute à vous.