Récemment, Sanofi a reçu le feu vert pour Aubagio, son médicament contre la sclérose en plaques, développé par Genzyme. Les spécialistes estiment que ce médicament pourra générer un chiffre d'affaires (CA) d'un milliard EUR en 2020 et atteindre donc le statut de blockbuster. Ce n'est pas tout : Sanofi a d'autres produits en pipeline qui se situent en phase III, comme une molécule prometteuse contre le " mauvais " cholestérol. A un rapport C/B attendu de 13, Sanofi ne semble peut-être pas extrêmement bon marché mais malgré la nouvelle phase de croissance attendue, l'action affiche une décote de 15% par rapport à ses pairs. Les combinaisons à la hausse à l'aide d'options nous semblent donc opp...

Récemment, Sanofi a reçu le feu vert pour Aubagio, son médicament contre la sclérose en plaques, développé par Genzyme. Les spécialistes estiment que ce médicament pourra générer un chiffre d'affaires (CA) d'un milliard EUR en 2020 et atteindre donc le statut de blockbuster. Ce n'est pas tout : Sanofi a d'autres produits en pipeline qui se situent en phase III, comme une molécule prometteuse contre le " mauvais " cholestérol. A un rapport C/B attendu de 13, Sanofi ne semble peut-être pas extrêmement bon marché mais malgré la nouvelle phase de croissance attendue, l'action affiche une décote de 15% par rapport à ses pairs. Les combinaisons à la hausse à l'aide d'options nous semblent donc opportunes. Les amateurs peuvent faire leur choix sur Euronext Paris. Les options ayant la plus longue échéance expirent seulement en décembre 2017, mais les échanges sont inexistants et aucun cours acheteur et vendeur n'est donc affiché. Les séries à échéance décembre 2014 ayant une durée résiduelle de 15 mois sont dès lors plus indiquées. Compte tenu de leur durée relativement longue, inutile de s'inquiéter si le cours de Sanofi ne s'oriente pas directement à la hausse.Spread haussier défensifAchat call déc '14 60 @ 15,15 EUREmission call déc '14 74 @ 6,80 EURLe grand avantage de ce spread haussier est que le cours de Sanofi ne doit augmenter que dans une mesure limitée pour produire un return appréciable à l'échéance. L'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 60 coûte en effet 1515 EUR pour un contrat standard de 100 titres alors que l'émission (= vente) du call 74 ayant la même échéance rapporte 680 EUR. Votre mise - également votre perte maximale - s'élève donc à 835 EUR (1515 - 680). En définitive, vous réalisez donc déjà un bénéfice en cas de cours de Sanofi supérieur à 68,35 EUR, de sorte que vous disposez d'une marge à la baisse de près de 7%. Si le cours de la valeur se hisse à au moins 74 EUR, vous empocherez le gain maximal de 565 EUR ou 68% de plus que votre mise. Pour cela, une hausse de l'action sous-jacente d'à peine 1% suffit. Spread haussier plus agressifAchat call déc '14 72 @ 7,75 EUREmission call déc '14 80 @ 4,45 EURSi vous pensez que le cours de Sanofi peut rebondir de 10% ou plus, vous pouvez envisager de mettre sur pied ce spread haussier plus agressif. La mise de départ est raisonnable. Pour l'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 72, qui est at-the-money, comptez 775 EUR, alors que vous en récupérez immédiatement plus de la moitié par l'émission simultanée du call décembre 2014 au prix d'exercice de 80 (445 EUR). Votre mise s'élève donc à 330 EUR (775 - 445). Le cours de Sanofi doit se hisser à seulement 75,30 EUR pour que vous soyez quitte à l'échéance. En cas de cours plus élevé, vous serez en bénéfice, même si celui-ci est plafonné à 80 EUR. Si ce niveau est atteint ou dépassé, vous obtiendrez le gain maximal de 470 EUR, soit quatre fois votre mise.TurboAchat call déc '14 74 @ 6,80 EUREmission put déc '14 68 @ 6,50 EURAvec ce turbo, vous tirez l'argent nécessaire à l'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 74 de l'émission simultanée du put 68 ayant la même échéance. Au total, vous investissez seulement 30 EUR (680 - 650) dans cette combinaison, qui vous rapporte un gain dès lors que le cours de Sanofi est supérieur à 74,30 EUR à l'échéance. Vous n'accuserez de perte qu'en cas de cours inférieur à 68 EUR, mais cette perte sera le cas échéant moins lourde qu'en cas d'achat direct des titres.