Récemment, le prix du pétrole brut est revenu à son niveau le plus faible des cinq dernières années. Les géants pétroliers se préparent désormais à une période prolongée de faiblesse des prix et sont dès lors contraints de sabrer dans leurs coûts. Royal Dutch Shell (25,13 EUR) en fait partie. Le groupe réduira les investissements de 20%, à 30 milliards USD. En outre, 6500 licenciements ont été annoncés dans le cadre d'un programme de réduction de coûts d'une valeur de 4 milliards USD. L'équivalent de 30 milliards USD d'activités secondaires seront également vendues. Plus tôt cette année, Royal Dutch Shell (RDS) a annoncé son intention de reprendre le groupe britannique BG Group dans le cadre d'u...

Récemment, le prix du pétrole brut est revenu à son niveau le plus faible des cinq dernières années. Les géants pétroliers se préparent désormais à une période prolongée de faiblesse des prix et sont dès lors contraints de sabrer dans leurs coûts. Royal Dutch Shell (25,13 EUR) en fait partie. Le groupe réduira les investissements de 20%, à 30 milliards USD. En outre, 6500 licenciements ont été annoncés dans le cadre d'un programme de réduction de coûts d'une valeur de 4 milliards USD. L'équivalent de 30 milliards USD d'activités secondaires seront également vendues. Plus tôt cette année, Royal Dutch Shell (RDS) a annoncé son intention de reprendre le groupe britannique BG Group dans le cadre d'une transaction qui vaut actuellement 70 milliards USD. Le groupe absorbé est spécialisé dans le gaz naturel liquide. De nombreux investisseurs émettent quelques doutes car entre-temps, le cours de RDS a reculé de 15%. Ce qui a donné lieu à une offensive de charme de la part de Shell, qui a garanti le dividende pour les six prochains trimestres, et pourrait même l'augmenter. Qui plus est, le groupe voudrait racheter de nouvelles actions à partir de 2017. En tenant compte du fait que le titre capitalise actuellement seulement une fois la valeur comptable, que son rendement de dividende est élevé (6%) et que le potentiel de croissance du gaz naturel est réel, RDS nous semble être un titre intéressant dont le risque de repli est limité. Pour des options sur le géant pétrolier, vous pouvez vous tourner vers Euronext Amsterdam. Nous nous concentrons sur les options qui viennent à échéance en décembre 2016.Spread haussier défensifAchat call déc '16 22 @ 3,50 EUREmission call déc '16 26 @ 1,25 EURVous ne gagnerez pas des fortunes avec des transactions sur des options RDS mais le revers de la médaille est que votre investissement reste limité. L'achat du call décembre 2016 au prix d'exercice de 22 coûte 350 EUR pour un contrat standard de 100 titres mais vous récupérez aussitôt 125 EUR par l'émission simultanée du call 26 ayant la même échéance. Votre mise totalise donc 225 EUR (350 - 125) et c'est aussi votre perte maximale. Votre break-even, le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se situe à 24,25 EUR, soit près de 4% sous le cours actuel. Vous obtenez le gain maximal de 175 EUR ou 78% de plus que votre mise en cas de cours à 26 EUR. Pour cela, il suffit que le cours se hisse d'un peu plus de 3%.Emission putEmission put déc '16 24 @ 2,40 EURLa crainte d'une baisse ultérieure du prix du pétrole est manifestement ancrée profondément parmi les investisseurs. D'où la prime généreuse de 2,4 EUR pour le put décembre 2016 au prix d'exercice de 24. Si vous émettez ce contrat, vous réduisez le risque à 21,60 EUR, ce qui suppose que vous bénéficiez d'une marge à la baisse de 14%. Vous n'actez de perte qu'en cas de cours inférieur à 21,60 EUR.TurboAchat call déc '16 28 @ 0,70 EUREmission put déc '16 20 @ 0,80 EURLa probabilité qu'il ne se passe strictement rien avec ce turbo est réelle, car si le cours de l'action se situe dans la zone 20 - 28 EUR à l'échéance, cette combinaison n'aura plus aucune valeur. L'achat du call décembre 2016 au prix d'exercice de 28 coûte 70 EUR par contrat alors que l'émission (vente) du put décembre 2016 au prix d'exercice de 20 rapporte 80 EUR. Vous récupérez donc initialement 10 EUR (80 - 70) sur ce turbo. En cas de cours supérieur à 28 EUR, vous enregistrez une plus-value et ce n'est que si le cours baisse sous 19,90 EUR que vous actez une perte.