Dans le n° IB-12B du 21 mars 2014, nous avions attiré l'attention sur le géant pétrolier britannico-néerlandais Royal Dutch Shell, dont le cours était resté en retrait. L'action A s'échangeait alors à 25,65 EUR. Depuis lors, le cours s'est hissé à 28,92 EUR. Il est donc grand temps de faire un point de la situation. Le directeur néerlandais Ben van Beurden semble du reste être bien décidé à créer à nouveau de la valeur pour l'actionnaire. Cela implique des restructurations, mais aussi une consommation prudente des liquidités disponibles. La priorité du groupe est placée sur la restructuration du secteur downstream (raffinage), alors que les actifs nord-américains ont été réévalués. Au 1er trimestre de cette année, le gé...