Dans le n° IB-12B du 21 mars 2014, nous avions attiré l'attention sur le géant pétrolier britannico-néerlandais Royal Dutch Shell, dont le cours était resté en retrait. L'action A s'échangeait alors à 25,65 EUR. Depuis lors, le cours s'est hissé à 28,92 EUR. Il est donc grand temps de faire un point de la situation. Le directeur néerlandais Ben van Beurden semble du reste être bien décidé à créer à nouveau de la valeur pour l'actionnaire. Cela implique des restructurations, mais aussi une consommation prudente des liquidités disponibles. La priorité du groupe est placée sur la restructuration du secteur downstream (raffinage), alors que les actifs nord-américains ont été réévalués. Au 1er trimestre de cette année, le gé...

Dans le n° IB-12B du 21 mars 2014, nous avions attiré l'attention sur le géant pétrolier britannico-néerlandais Royal Dutch Shell, dont le cours était resté en retrait. L'action A s'échangeait alors à 25,65 EUR. Depuis lors, le cours s'est hissé à 28,92 EUR. Il est donc grand temps de faire un point de la situation. Le directeur néerlandais Ben van Beurden semble du reste être bien décidé à créer à nouveau de la valeur pour l'actionnaire. Cela implique des restructurations, mais aussi une consommation prudente des liquidités disponibles. La priorité du groupe est placée sur la restructuration du secteur downstream (raffinage), alors que les actifs nord-américains ont été réévalués. Au 1er trimestre de cette année, le géant pétrolier a déjà réduit de 2,86 millions la valeur des raffineries. La bonne nouvelle est que les autres chiffres demeurent supérieurs aux prévisions. Le cours de Royal Dutch Shell a réagi positivement à ces chiffres mais malgré la hausse, l'action n'est certainement pas chère, à un rapport C/B de 10. Son potentiel est toujours réel. Nous sommes pour notre part revenus sur les précédentes combinaisons à la hausse.Spread haussier défensifVous avez acheté call déc '15 23 @ 2,95 EURVous avez émis call déc '15 28 @ 0,70 EURLe cours du call décembre 2015 acheté au prix d'exercice de 23 s'est hissé à 5,90 EUR, alors que le 28 émis associé à la même échéance s'échange à 1,70 EUR. Si vous clôturiez maintenant ce callspread, vous acteriez une plus-value de 195 EUR (590 + 70 - 295 - 170) sur une mise de 225 EUR. Dans la mesure où la valeur d'attente a disparu des primes, nous conseillons de clôturer ce spread haussier et d'empocher le bénéfice.Emission putVous avez émis put déc '15 25 @ 2,75 EURL'émission du put décembre 2015 au prix d'exercice de 25 était également une très bonne stratégie. Si vous misez sur une hausse et que la prime est intéressante, l'émission d'un put (découvert) est toujours une possibilité à envisager. Grâce à la prime de 2,75 EUR que vous recevez, l'action ne vous coûterait que 22,25 EUR si vous étiez contraint de la ramasser. La prime de ce contrat a baissé à 1,15 EUR. Il semble cependant trop tôt pour clôturer la position. Laissons tranquillement la prime s'affaiblir.TurboVous avez acheté call déc '15 26 @ 1,30 EURVous avez émis put déc '15 22 @ 1,25 EURLa mise en place de ce turbo comporte un risque bien plus faible que l'achat direct des actions. Compte tenu de la sensible hausse de Royal Dutch, ce turbo, dans lequel vous avez investi à peine 5 EUR, a pris du galon. La valeur du call décembre 2015 acheté au prix d'exercice de 26 s'est hissée à 2,95 EUR, alors que vous pouvez racheter le put émis 22 pour 0,50 EUR. Les investisseurs défensifs peuvent maintenant émettre le call décembre 2015 au prix d'exercice de 30, dont la prime s'élève à 0,95 EUR. Nous attendrions un peu avant de racheter le put émis.Nouvelle combinaisonAchat call déc '15 28 @ 1,70 EUREmission call déc '15 32 @ 0,45 EURIl n'est pas encore trop tard pour entreprendre quelque chose si vous avez manqué le train de la hausse. La mise à injecter dans ce spread haussier plus agressif est limitée, alors que son potentiel est considérable pour autant que le cours de l'action pétrolière continue à prendre de la hauteur. L'achat du call décembre 2015 au prix d'exercice de 28 exige un investissement de 170 EUR. Vous récupérez 45 EUR par l'émission simultanée du call 32 ayant la même échéance. Votre mise s'élève à 125 EUR (170 - 45). A l'échéance, vous êtes quitte en cas de cours à 29,25 EUR, soit 1% de plus que le cours actuel. Vous serez en bénéfice dès que le cours dépasse ce niveau.