Depuis le début de l'année, le prix du pétrole brut a progressé de 11%, alors que le cours de Royal Dutch Shell (25,93 EUR) a reculé sur la même période de 8%. Le groupe a investi lourdement, ces dernières années, pour constituer une position dominante en gaz naturel liquide. Qui plus est, les chiffres du premier trimestre de cette année sont supérieurs aux prévisions. Nous considérons donc Royal Dutch Shell comme une valeur en retrait. Vous pouvez mettre sur pied des combinaisons à la hausse sur options, moyennant un risque faible, qui généreront un bénéfice élevé dès lors que le cours prend une orientation haussière. Euronext Amsterdam est " the place to be ". Là, les échanges sont nombreux. Les séries ayant l'échéance la plus ...

Depuis le début de l'année, le prix du pétrole brut a progressé de 11%, alors que le cours de Royal Dutch Shell (25,93 EUR) a reculé sur la même période de 8%. Le groupe a investi lourdement, ces dernières années, pour constituer une position dominante en gaz naturel liquide. Qui plus est, les chiffres du premier trimestre de cette année sont supérieurs aux prévisions. Nous considérons donc Royal Dutch Shell comme une valeur en retrait. Vous pouvez mettre sur pied des combinaisons à la hausse sur options, moyennant un risque faible, qui généreront un bénéfice élevé dès lors que le cours prend une orientation haussière. Euronext Amsterdam est " the place to be ". Là, les échanges sont nombreux. Les séries ayant l'échéance la plus longue expirent seulement en décembre 2017, mais nous attribuons la préférence aux séries qui viennent à échéance en décembre 2014. Leur liquidité n'est pas énorme mais les spreads sont réduits, ce qui est un facteur important. Pour certains investisseurs, la différence entre les actions A et B n'est pas claire. La principale différence est que les actions A paient un dividende en euro (EUR), alors que dans le cas des actions B, c'est en livre sterling (GBP). Bien que la différence soit minime, il est malgré tout préférable d'opter pour les actions A de Royal Dutch Shell.Spread haussier défensifAchat call déc '14 20 @ 5,90 EUREmission call déc '14 27 @ 0,70 EURCe spread haussier défensif consiste d'abord en l'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 20, un contrat qui vous coûte 590 EUR. L'émission constitue souvent la base du succès des options. Le cas échéant, vous émettez le call décembre 2014 au prix d'exercice de 27, en échange duquel vous percevez une prime de 70 EUR pour un contrat standard de 100 actions sous-jacentes. La prime n'est certes pas élevée à première vue, mais n'oubliez pas que Royal Dutch Shell est une action associée à un bêta faible. Votre mise s'élève à 520 (590 - 70) et vous ne pouvez pas perdre plus que ce montant. Vous ne perdez l'intégralité de votre mise que si le cours de Royal Dutch Shell baisse sous 20 EUR et selon nous, c'est peu probable. Le break-even, c'est-à-dire le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se trouve à 25,20 EUR, ce qui fait que vous disposez d'une marge à la baisse d'environ 3%. Si le cours de RDS augmente à au moins 27 EUR, vous engrangerez le gain maximal de 180 EUR ou 35% de plus que votre mise.Spread haussier plus agressifAchat call déc '14 25 @ 1,50 EUREmission call déc '14 28 @ 0,45 EURAvec la mise sur pied de cette combinaison, le potentiel de gain est déjà important en cas de hausse limitée. L'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 25 coûte 150 EUR, alors que l'émission du call décembre 2014 au prix d'exercice de 28 produit 45 EUR. Votre mise s'élève donc à 105 EUR (150 - 45). Si le cours de Royal Dutch se hisse en effet à 28 EUR, vous obtenez le gain maximal de 195 EUR, soit près du double de votre mise. En cas de hausse de 8%, c'est déjà le cas.Emission putEmission put déc '14 25 @ 2,15 EURL'émission (= vente) d'un put (découvert) peut être une stratégie rentable dans les circonstances actuelles. Pour l'émission du put décembre 2014 au prix d'exercice de 25, vous percevrez le montant confortable de 215 EUR. Cela signifie que vous payez les titres seulement 22,85 EUR, soit près de 12% de moins que le cours actuel, si vous êtes contraint par l'acheteur de les ramasser. Une règle d'or demeure d'émettre une quantité de puts strictement égale à celle des actions que vous seriez en mesure d'acheter le cas échéant. Si vous prenez les actions, vous pouvez commencer à émettre les calls pour produire un revenu supplémentaire.