La principale raison de ce repli tient probablement à la croissance organique décevante. Sur les 9 premiers mois de 2013, celle-ci s'est élevée à "seulement" 8%, le plus faible chiffre des dernières années. Qui plus est, son plus important département, Mode et Maroquinerie, a accusé un repli de 1% de son chiffre d'affaires (CA). La division Vins & Spiritueux n'a pas fait mieux, avec une croissance de son CA de 3%, dont 7% en termes organiques. Elément positif : l'allègement du taux d'endettement sur les 5 dernières années, ce qui donne à LVMH la latitude suffisante pour réaliser des acquisitions (importantes) qui pourraient donner un nouvel élan à l'action. Compte tenu du repli...

La principale raison de ce repli tient probablement à la croissance organique décevante. Sur les 9 premiers mois de 2013, celle-ci s'est élevée à "seulement" 8%, le plus faible chiffre des dernières années. Qui plus est, son plus important département, Mode et Maroquinerie, a accusé un repli de 1% de son chiffre d'affaires (CA). La division Vins & Spiritueux n'a pas fait mieux, avec une croissance de son CA de 3%, dont 7% en termes organiques. Elément positif : l'allègement du taux d'endettement sur les 5 dernières années, ce qui donne à LVMH la latitude suffisante pour réaliser des acquisitions (importantes) qui pourraient donner un nouvel élan à l'action. Compte tenu du repli de cours récent, le C/B attendu de LVMH s'élève pour cette année à 16,5. Pas bon marché à première vue, mais dans le secteur du luxe, les valorisations sont élevées. Pour des options sur LVMH, vous pouvez vous tourner vers Euronext Paris, même si la liquidité de certaines séries laisse à désirer. Les spreads demeurent cependant acceptables, ce qui constitue un élément plus important selon nous. Notre préférence va aux séries d'options qui viennent à échéance en décembre 2014 et ont une échéance de 11 mois.Spread haussier défensifAchat call déc '14 110 @ 21,30 EUREmission call déc '14 140 @ 5,05 EURLa base de ce spread est constituée par l'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 110, un contrat qui coûte 2130 EUR et a une valeur d'attente limitée. Cet achat vous permet pendant toute la durée du contrat d'acheter 100 actions LVMH au prix de 110 EUR. En parallèle, vous émettez (ou vendez) le call 140 ayant la même échéance, ce qui vous rapporte une prime de 505 EUR et ramène votre mise à 1625 EUR (2130 - 505). Vous ne pouvez pas perdre plus que ce montant. Vous ne perdez somme toute l'ensemble de votre mise que si l'action LVMH est inférieure à 110 EUR à l'échéance. Le break-even, niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se situe à 126,25 EUR, soit 2% sous le cours actuel. Naturellement, vous misez sur une hausse et si LVMH atteint au moins 140 EUR, vous empocherez le gain maximal de 1375 EUR ou 85% de plus que votre mise. Pour atteindre ce niveau, le cours de l'action sous-jacente doit progresser de seulement 9%.Spread haussier plus agressifAchat call déc '14 130 @ 8,75 EUREmission call déc '14 140 @ 5,05 EURAvec ce spread, vous émettez également le call décembre 2014 au prix d'exercice de 140, un contrat qui rapporte 505 EUR, mais vous limitez le risque par l'achat du call décembre 2014 au prix d'exercice de 130. Cela représente un investissement de 875 EUR, en comparaison avec les 2130 EUR du call décembre 2014 110. Votre mise s'élève en l'occurrence à 370 EUR (875 - 505) ou seulement 3% de la valeur d'une action LVMH. Si le cours de LVMH s'élève à l'échéance à 133,70 EUR, vous serez quitte. En cas de cours plus élevé, vous serez en gain, mais la plus-value est plafonnée à partir d'un cours de 140 EUR. Dans ce cas de figure, vous empochez un gain de 630 EUR ou 170% de plus que votre mise. L'action doit rebondir de seulement 9% pour atteindre ce niveau.Emission putEmission put déc '14 120 @ 7,45 EURL'émission du put décembre 2014 au prix d'exercice de 120 semble très intéressant dans la mesure où il produit une prime de 745 EUR : vous payez l'action seulement 112,55 EUR en cas d'achat forcé. Si le cours demeure supérieur à 120 EUR, la prime est définitivement acquise à l'échéance.