En 2015, le groupe canadien Potash Corporation of Saskatchewan a lancé une offre de 41EUR par action sur K+S (20,32EUR). Cette offre a ensuite été retirée car la direction de Kali und Salz la trouvait trop chiche. Depuis lors, les prix des engrais ont encore baissé et le cours de K+S a baissé de moitié. Cependant, le groupe a publié de très bons chiffres pour 2015 grâce à l'effet de prix reporté de deux hivers successifs rigoureux en Amérique du Nord. En conséquence, le chiffre d'affaires (CA) de la division Sel a progressé de 8,2%, à 1,93milliard EUR, alors que le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est accru de 54%, à 266,3millions EUR. L'été chaud de 2015-2016 eu...

En 2015, le groupe canadien Potash Corporation of Saskatchewan a lancé une offre de 41EUR par action sur K+S (20,32EUR). Cette offre a ensuite été retirée car la direction de Kali und Salz la trouvait trop chiche. Depuis lors, les prix des engrais ont encore baissé et le cours de K+S a baissé de moitié. Cependant, le groupe a publié de très bons chiffres pour 2015 grâce à l'effet de prix reporté de deux hivers successifs rigoureux en Amérique du Nord. En conséquence, le chiffre d'affaires (CA) de la division Sel a progressé de 8,2%, à 1,93milliard EUR, alors que le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est accru de 54%, à 266,3millions EUR. L'été chaud de 2015-2016 eut un impact négatif sur l'usage de sel mais la division Potasse s'est comportée conformément aux prévisions. Sur base annuelle, le CA a progressé de 11%, à 2,09milliards EUR, alors que l'EBIT a gagné 11,7%, à 546,1millions EUR. Les perspectives pour 2016 sont prudentes: K+S prévoit un léger repli de son CA. Toutefois, le plan business Salt 2000 évolue comme prévu : d'ici à 2020, l'EBIT annuel s'élèvera à 250millions EUR lors des hivers normaux. Le dividende brut par action s'est hissé de 0,90 à 1,15EUR. Du fait de la baisse des prix, le consensus de marché s'élève pour cette année à 568millions EUR pour l'EBIT, ce qui représente un recul de 28,5%. Fin de cette année, K+S lancera le nouveau projet Legacy au Canada. Le cours de l'action est trop faible, en tenant compte des perspectives positives pour la potasse à long terme et de la position enviable du groupe dans le sel. Du fait du récent repli de cours, K+S a disparu de l'important indice DAX, mais ce n'est pas essentiel.Achat call déc '16 20 @ 2,35 EURÉmission call déc '16 24 @ 1,20 EURLa prime du call décembre 2016 au prix d'exercice de 20 s'élève à 235EUR, alors que vous empochez 120EUR pour l'émission du call24 ayant la même échéance. Votre mise s'élève donc à 115EUR (235 - 120) et c'est aussi votre perte maximale. Le break-even se situe à 21,15EUR, 4% au-dessus du cours actuel. Si K+S reflue sous 20EUR, vous perdez la totalité de votre mise. Dans le meilleur des cas, le cours se hisse à au moins 24EUR et vous obtenez la plus-value maximale de 285EUR, soit près de 2,5fois votre mise. Pour cela, le cours de l'action doit progresser de 18%.Émission put déc '16 20 @ 2,90 EURL'émission d'un put découvert est intéressante lorsqu'une action a vu son cours se replier sensiblement. Vous empochez la prime royale de 290EUR pour l'émission du put décembre 2016 au prix d'exercice de 20. Ce qui signifie que vous êtes à l'abri jusque 17,10EUR. Ce n'est qu'en cas de repli plus prononcé que vous accusez une perte. Par rapport au cours actuel, cela représente une marge à la baisse de 16%. Si le cours de K+S est supérieur à 20EUR à l'échéance, la prime est à vous.Achat call déc '16 22 @ 1,65 EUREmission put déc '16 18 @ 1,85 EURAvec ce turbo, vous obtenez l'argent nécessaire à l'achat du call décembre 2016 au prix d'exercice de 22 (185EUR) grâce à l'émission du put décembre 2016 au prix d'exercice de 18 (165EUR). Initialement, vous tirez 20EUR (185 - 165) de cette combinaison. Entre 18 et 22EUR, il ne se passe rien. En cas de cours inférieur à 17,80EUR vous accusez une perte, mais à partir de 22EUR, vous êtes en positif et l'avantage, outre le levier, est que ce bénéfice n'est pas plafonné.