L'année 2015 entrera dans les annales du spécialiste allemand des engrais K+S (24,21 EUR). En juin, le cours a rebondi de 40%, en réaction à l'annonce de l'intention du groupe canadien Potash de lancer une offre de 41 EUR sur K+S. Les Allemands ont refusé de négocier en raison de l'absence de garanties sur les activités existantes en Allemagne et du fait que l'offre sous-estimait largement la valeur du projet Legacy au Canada. Selon K+S, ce seul nouveau projet vaut entre 11 et 21 EUR par action K+S. Le repli de cours de K+S après l'échec de l'offre fut finalement contenu. Une partie de l'explication réside dans les solides résultats de la division Sel de K+S, qui re...

L'année 2015 entrera dans les annales du spécialiste allemand des engrais K+S (24,21 EUR). En juin, le cours a rebondi de 40%, en réaction à l'annonce de l'intention du groupe canadien Potash de lancer une offre de 41 EUR sur K+S. Les Allemands ont refusé de négocier en raison de l'absence de garanties sur les activités existantes en Allemagne et du fait que l'offre sous-estimait largement la valeur du projet Legacy au Canada. Selon K+S, ce seul nouveau projet vaut entre 11 et 21 EUR par action K+S. Le repli de cours de K+S après l'échec de l'offre fut finalement contenu. Une partie de l'explication réside dans les solides résultats de la division Sel de K+S, qui remplit son rôle de stabilisateur. D'ici à 2020, le cash-flow opérationnel (EBITDA) doit passer de 894 millions en 2014 à 1,6 milliard EUR. Dans ce cadre, la division Sel doit fournir structurellement 250 millions de bénéfice opérationnel (EBIT). Un deuxième élément important est Legacy, qui est appelé à devenir un moteur de croissance important pour Potash dans les dix prochaines années. Le cash-flow libre de K+S sera à nouveau positif à partir de 2017 alors que la position d'endettement nette, qui devrait atteindre un maximum de trois fois l'EBITDA en 2016, doit baisser sensiblement ensuite, pour atteindre entre une fois et une fois et demie l'EBITDA. Pour des options sur K+S, vous pouvez vous rendre en Bourse allemande, mais il n'y a pas d'échanges sur les séries les plus longues. Nous préférons les options qui viennent à échéance en juin 2016.Spread haussier défensifAchat call juin '16 20 @ 5,05 EUREmission call juin '16 26 @ 1,75 EURL'achat du call juin 2016 au prix d'exercice de 20 coûte 505 EUR, alors que l'émission (= vente) du call 26 ayant la même échéance rapporte 175 EUR. Votre mise totalise donc 330 EUR (505 - 175) et c'est aussi votre perte maximale, que vous n'accuserez qu'en cas de cours inférieur à 20 EUR. Votre break-even, soit le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se situe à 23,30 EUR, soit 4% de moins que le cours actuel. En cas de cours supérieur, vous êtes en bénéfice, et si K+S s'échange à l'échéance au moins à 26 EUR, vous empochez le gain maximal de 270 EUR, soit 82% de plus que votre mise. Il suffit pour cela que le cours de K+S progresse de 7%.Spread haussier plus agressifAchat call juin '16 24 @ 2,55 EUREmission call juin '16 28 @ 1,15 EURLa prime pour le call juin 2016 au prix d'exercice de 24 s'élève à 255 EUR, alors que vous récupérez 115 EUR par l'émission simultanée du call 28 ayant la même échéance. Ce qui ramène votre mise à 140 EUR (255 - 115). Vous réalisez une plus-value en cas de cours à l'échéance supérieur à 25,30 EUR ; en d'autres termes, le cours de K+S doit progresser de seulement 5%. Si le niveau de 28 EUR est atteint, vous empochez la plus-value maximale de 260 EUR, soit près du double de votre mise. Le cours de l'action doit progresser de 16% pour y parvenir.Emission putEmission put jun '16 24 @ 2,95 EURLa prime que vous recevez pour l'émission du put juin 2016 au prix d'exercice de 24 s'élève à 295 EUR. Vous n'accusez en définitive de perte qu'en cas de cours inférieur à 21,05 EUR ; autrement dit, vous disposez d'une marge à la baisse de 13%. Vous pouvez aussi envisager l'émission du put juin 2016 au prix d'exercice de 22, associé à une prime de 195 EUR, ce qui ramène votre risque à 20,05 EUR.