Le secteur pharmaceutique a connu d'importantes évolutions ces derniers temps. Les entreprises croulent sous les liquidités, et les acquisitions, petites et grandes, sont fréquentes. Le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (1370 GBp; 40,80 USD) est cité parmi les proies potentielles, et Pfizer, Johnson&Johnson et les Suisses Roche et Novartis ont été nommés. Ce qui confère à l'action britannique un attrait spéculatif supplémentaire. Cela dit, les résultats opérationnels du 3etrimestre 2015 sont également réjouissants. Le chiffre d'affaires (CA), à 6,13 milliards GBP, est supérieur aux prévisions des analystes, alors que par action, le résultat a atteint 23 pence. GSK est confronté...