Le secteur pharmaceutique a connu d'importantes évolutions ces derniers temps. Les entreprises croulent sous les liquidités, et les acquisitions, petites et grandes, sont fréquentes. Le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (1370 GBp; 40,80 USD) est cité parmi les proies potentielles, et Pfizer, Johnson&Johnson et les Suisses Roche et Novartis ont été nommés. Ce qui confère à l'action britannique un attrait spéculatif supplémentaire. Cela dit, les résultats opérationnels du 3etrimestre 2015 sont également réjouissants. Le chiffre d'affaires (CA), à 6,13 milliards GBP, est supérieur aux prévisions des analystes, alors que par action, le résultat a atteint 23 pence. GSK est confronté...

Le secteur pharmaceutique a connu d'importantes évolutions ces derniers temps. Les entreprises croulent sous les liquidités, et les acquisitions, petites et grandes, sont fréquentes. Le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (1370 GBp; 40,80 USD) est cité parmi les proies potentielles, et Pfizer, Johnson&Johnson et les Suisses Roche et Novartis ont été nommés. Ce qui confère à l'action britannique un attrait spéculatif supplémentaire. Cela dit, les résultats opérationnels du 3etrimestre 2015 sont également réjouissants. Le chiffre d'affaires (CA), à 6,13 milliards GBP, est supérieur aux prévisions des analystes, alors que par action, le résultat a atteint 23 pence. GSK est confronté à l'échéance du brevet de son principal médicament contre l'asthme, Seretide/Advair, qui représentait encore quelque 20% du CA du groupe l'an dernier. GSK ne reste pas les bras croisés pour autant : il a signé un accord de collaboration dans le Consumer Healthcare avec Novartis afin de compenser la perte de CA. Cette année sera une année de transition pour GSK mais à partir de l'an prochain, le groupe prévoit de renouer avec une croissance de son bénéfice moyenne de 5 à 10% par an. Malgré la récente hausse de cours, le potentiel de hausse est toujours réel.La meilleure manière de miser sur cette évolution à l'aide d'options consiste à acheter des options sur les actions ADR de GSK qui s'échangent en Bourse d'options américaine. Notre préférence va aux séries qui expirent en janvier 2017 et ont une échéance de plus d'une année. Dans les séries les plus longues - jusqu'en janvier 2018 -, les échanges sont réduits. Travaillez avec des limites cependant, car les spreads sont importants.Spread haussier défensifAchat call jan '17 35 @ 6,55 USDEmission call jan '17 42 @ 2,50 USDL'achat du call janvier 2017 au cours d'exercice de 35 exige un investissement de 655 USD, alors que l'émission (= vente) du call 42 ayant la même échéance, qui est at-the-money, rapporte 250 USD. Votre mise totalise donc 405 USD (655 - 250), et c'est aussi votre perte maximale. Votre break-even, le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se situe à 39,05 USD, soit 4% sous le cours actuel. En cas de cours supérieur, vous êtes en bénéfice, et si le cours atteint au moins 42 USD à l'échéance, vous empochez la plus-value maximale de 295 USD, soit 73% de plus que votre mise. Le cours de l'action GSK doit progresser de seulement 3% pour y arriver.Emission putEmission put jan '17 40 @ 4,15 USDPar l'émission du put janvier 2017 au cours d'exercice de 40, vous prenez l'engagement d'acheter éventuellement les titres au prix de 40 USD. En échange, vous percevez une prime de 415 USD, ce qui signifie que vous n'accusez de perte que si l'action est inférieure à 35,85 USD à l'échéance, ce qui suppose que vous disposiez d'une marge à la baisse de 12%. Si le cours de GSK est supérieur à 40 USD à l'échéance, vous pourrez empocher la prime reçue.TurboAchat call jan '17 42 @ 2,55 USDEmission put jan '17 38 @ 3,15 USDSur ce turbo, vous obtenez la prime pour l'achat du call janvier 2017 au cours d'exercice de 42, qui coûte 255 USD grâce à l'émission du put janvier 2017 au cours d'exercice de 38, qui rapporte 315 USD. Initialement, vous obtenez 60 USD (315 - 255) sur ce turbo. En cas de cours sous 37,40 USD à l'échéance, vous accusez une perte. Vous disposez d'une marge à la baisse de 8%. Si le cours de GSK est supérieur à 42 USD à l'échéance, vous empochez une plus-value, et celle-ci n'est pas plafonnée.