Au sein de notre portefeuille, le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) (1381 GBX ou 13,81 GBP) n'est pas à proprement parler une success-story. Parce que les chiffres du premier trimestre se sont révélés inférieurs aux prévisions. Et les perspectives pour le médicament Advair aux Etats-Unis ont déçu. La chute du cours de l'action britannique aurait en revanche eu une conséquence positive, selon les médias britanniques : plusieurs géants du secteur seraient intéressés par une reprise de GSK. Les noms de Pfizer, numéro un mondial, de Johnson&Johnson et des Suisses Novartis et Roche circulent. En raison de ces rumeurs, actuellement, le cours pourrait difficilement descendre plus b...