Au cours des trois dernières années, un investissement dans Coca-Cola (40,625 USD) a rapporté environ 50% de moins que l'indice S&P 500. Entre 2012 et 2014, son chiffre d'affaires (CA) a reculé et son bénéfice par action a stagné. Le géant, qui compte Warren Buffett parmi ses actionnaires, a ainsi perdu son aura de croissance. Certains pensent que le groupe est devenu un géant aux pieds d'argile. Celui-ci a en tout cas été dépassé par AB InBev dans le classement des capitalisations boursières. Pour autant, Coca-Cola dispose toujours de ses lettres de noblesse. Ainsi le groupe compte-t-il 16 blockbusters, des produits réalisant des ventes de plus d'un milliard USD. Outre le fameux Coca-Cola, le groupe es...

Au cours des trois dernières années, un investissement dans Coca-Cola (40,625 USD) a rapporté environ 50% de moins que l'indice S&P 500. Entre 2012 et 2014, son chiffre d'affaires (CA) a reculé et son bénéfice par action a stagné. Le géant, qui compte Warren Buffett parmi ses actionnaires, a ainsi perdu son aura de croissance. Certains pensent que le groupe est devenu un géant aux pieds d'argile. Celui-ci a en tout cas été dépassé par AB InBev dans le classement des capitalisations boursières. Pour autant, Coca-Cola dispose toujours de ses lettres de noblesse. Ainsi le groupe compte-t-il 16 blockbusters, des produits réalisant des ventes de plus d'un milliard USD. Outre le fameux Coca-Cola, le groupe est un acteur mondial dans l'eau (Chaudfontaine), les jus de fruits (Minute Maid) et le thé (Nestea), et depuis l'achat d'Innocent Smoothies, le groupe est également actif dans les saveurs et boissons alternatives. Coca-Cola a cependant besoin d'un PDG avec des idées rafraîchissantes, capable de redresser les marges. Depuis la récente baisse, l'action redevient intéressante, l'entreprise ne s'apparentant plus désormais à une forteresse imprenable. Actuellement, Coca-Cola affiche un rapport cours/bénéfice de 20, mais dès qu'il renouera avec la croissance, la valorisation peut rapidement changer. Vous pouvez miser sur cette évolution avec des options, pour un risque limité. Nous préférons les séries les plus longues, qui viennent à échéance en janvier 2017.Spread haussier défensifAchat call jan '17 35 @ 6,10 USDEmission call jan '17 45 @ 1,10 USDL'achat du call janvier 2017 au prix d'exercice de 35 coûte 610 USD pour un contrat standard de 100 actions sous-jacentes. Près de 20% sont récupérés par l'émission simultanée du call 45 ayant la même échéance. Votre mise totalise 500 USD (610 - 110) et c'est aussi votre perte maximale. Ce n'est que dans l'hypothèse où Coca-Cola s'échange sous 35 USD à l'échéance que vous perdez la totalité de votre mise. Si le cours atteint 45 USD, vous empocherez le gain maximal de 500 USD, soit un doublement de votre mise. Pour cela, une hausse de l'action de 11% par rapport au cours actuel suffit. Votre break-even, c'est-à-dire le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se situe à 40 USD.Spread haussier plus agressifAchat call jan '17 42 @ 2,00 USDEmission call jan '17 50 @ 0,40 USDDans le cadre de ce spread haussier plus agressif, vous achetez d'abord le call juin 42 qui court jusqu'en janvier 2017, ce qui vous coûte 200 USD. Sur ce contrat, vous émettez le call janvier 2017 au prix d'exercice de 50, qui vous rapporte 40 USD. Votre mise s'élève donc à 160 USD (200 - 40). Cette mise est nettement plus faible que dans le cas du spread haussier défensif, mais vous enregistrez un bénéfice uniquement si l'action est supérieure à 43,60 USD à l'échéance. Le cours doit en d'autres termes progresser de 7% pour atteindre ce niveau.Emission putEmission put jan '17 40 @ 3,40 USDAu cours des deux dernières années, le cours le plus faible de Coca-Cola fut de 37 USD. L'émission du put janvier 2017 au prix d'exercice de 40 recèle donc peu de risques, d'autant que vous empochez la prime de 3,40 USD pour l'émission de ce contrat. En définitive, vous n'accusez de perte qu'en cas de cours inférieur à 36,60 USD, ce qui suppose que vous disposez d'une marge à la baisse de 10%. Si le cours de Coca-Cola reste au-delà de 40 USD, vous aurez totalement gagné la prime reçue à l'échéance. L'émission du put janvier 2017 au prix d'exercice de 38 (prime de 2,45 USD) peut également être considérée.