Parfois, il est encore possible de trouver de bonnes affaires en Bourse... Actuellement, c'est par exemple le cas du groupe de distribution français Casino (71,96 EUR), qui a clairement une dimension " pays émergents " depuis 2012 maintenant. En effet, au premier trimestre 2015, pas moins de 55% de son chiffre d'affaires (CA) provenaient des pays émergents. Casino est actif au Brésil, avec Grupo Pao de Açucar, de loin la plus importante chaîne de magasins du pays. En Colombie et en Uruguay, le groupe est également très présent. En Asie, Casino est actif en Thaïlande et au Vietnam, avec la chaîne Big C. En Thaïlande, le groupe est leader de marché. Sur son marché domestique, la France, Casino est...

Parfois, il est encore possible de trouver de bonnes affaires en Bourse... Actuellement, c'est par exemple le cas du groupe de distribution français Casino (71,96 EUR), qui a clairement une dimension " pays émergents " depuis 2012 maintenant. En effet, au premier trimestre 2015, pas moins de 55% de son chiffre d'affaires (CA) provenaient des pays émergents. Casino est actif au Brésil, avec Grupo Pao de Açucar, de loin la plus importante chaîne de magasins du pays. En Colombie et en Uruguay, le groupe est également très présent. En Asie, Casino est actif en Thaïlande et au Vietnam, avec la chaîne Big C. En Thaïlande, le groupe est leader de marché. Sur son marché domestique, la France, Casino est quelque peu affecté par la faible confiance des consommateurs et des chefs d'entreprise. Les hypermarchés (Géant Casino) sont ceux qui en souffrent le plus. Le CA du premier trimestre 2015 de Casino fut décevant, ce qui s'est traduit par un repli de l'action de près de 20% en l'espace d'un mois et demi. A 11,91 milliards EUR, le CA était en ligne avec les prévisions des analystes mais Casino n'a pas souhaité confirmer le bénéfice opérationnel de quelque 2,4 milliards EUR pour l'ensemble de 2015 - le chiffre avancé par les analystes - en raison de la pression sur les marges dont il souffre en France depuis des baisses de prix. Malgré son profil de croissance, l'action affiche une décote de 10% par rapport à la moyenne européenne, à 15 fois le bénéfice attendu pour cette année. Qui plus est, il capitalise une fois seulement sa valeur comptable attendue. Nous avons élaboré plusieurs combinaisons d'options afin de miser sur une hausse de cours.Spread haussier défensifAchat call déc '15 68 @ 7,65 EUREmission call déc '15 76 @ 3,65 EURL'achat du call décembre 2015 au prix d'exercice de 68 coûte 765 EUR pour un contrat standard de 100 titres, mais vous récupérez immédiatement 365 EUR par l'émission simultanée du call 76 ayant la même échéance. Votre mise s'élève alors à 400 EUR (765 - 365), ce qui signifie que vous pouvez doubler votre mise si le cours de Casino s'élève à l'échéance à 76 EUR ou davantage. Pour cela, le cours de l'action sous-jacente doit s'apprécier de 6%. Votre break-even, le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se trouve à 72 EUR, soit un niveau proche du niveau actuel.Emission putEmission put déc '15 68 @ 3,55 EURL'émission (= vente) du put décembre 2015 au prix d'exercice de 68 produit la prime intéressante de 355 EUR, ce qui signifie que vous payez les actions 64,45 EUR si vous êtes contraint par l'acheteur de ce contrat à les ramasser au prix de 68 EUR. Vous disposez en d'autres termes d'une marge à la baisse de 10%. Si à l'échéance le cours de Casino est supérieur à 68 EUR, vous empocherez la prime entière.TurboAchat call déc '15 72 @ 5,40 EUREmission put déc '15 72 @ 5,30 EURCe turbo peut sembler risqué mais en fin de compte, il ne l'est pas davantage que l'achat direct des actions. Qui plus est, l'effet de levier est plus important en cas de hausse de l'action, même timide. Pour l'achat du call décembre 2015 au prix d'exercice de 72, comptez 540 EUR, mais vous en récupérez 530 EUR par l'émission du put 72 ayant la même échéance, de sorte que la mise se réduit à seulement 10 EUR (540 - 530). A partir de 72,10 EUR, ce turbo devient rentable. Le revers de la médaille est évidemment que vous devrez ramasser les titres si le cours reflue sous 72 EUR. Le cas échéant, vous pouvez commencer à émettre des calls pour obtenir un surcroît de rendement.