Les prix de la plupart des matières premières sont en baisse, mais l'uranium constitue une exception. Pour autant, les prix de l'uranium ne sont pas en forte hausse, mais l'effondrement consécutif à la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, semble s'être interrompu. En l'espace d'une année, le prix de la livre d'uranium s'est hissé de 28 à 36 USD. C'est une bonne nouvelle pour le leader de marché nord-américain Cameco (11,78 USD). La World Nuclear Association prévoit d'ailleurs que la consommation mondiale d'uranium augmentera de 4% par an au cours des dix prochaines années. Autre point positif : l'offre n'augmentera pas de manière sensible ces prochaines années car les faibles prix ont dissuadé les investisseme...

Les prix de la plupart des matières premières sont en baisse, mais l'uranium constitue une exception. Pour autant, les prix de l'uranium ne sont pas en forte hausse, mais l'effondrement consécutif à la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, semble s'être interrompu. En l'espace d'une année, le prix de la livre d'uranium s'est hissé de 28 à 36 USD. C'est une bonne nouvelle pour le leader de marché nord-américain Cameco (11,78 USD). La World Nuclear Association prévoit d'ailleurs que la consommation mondiale d'uranium augmentera de 4% par an au cours des dix prochaines années. Autre point positif : l'offre n'augmentera pas de manière sensible ces prochaines années car les faibles prix ont dissuadé les investissements dans la nouvelle production. Sur les six premiers mois de cette année, Cameco a réalisé un bénéfice net de 115 millions CAD, soit autant qu'au cours de la même période en 2014. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe table sur une production de minerai d'uranium comprise entre 25,9 et 26,3 millions de livres. Le prix spot a progressé de 17%, à 37,26 USD, alors que le prix du contrat, élément plus important, a gagné 4%, à 48,5 USD. Au cours actuel, on peut acheter Cameco à 13,5 fois le bénéfice escompté pour 2016. Malgré la hausse des prix de l'uranium, le cours de l'action est proche de son plus faible niveau des 11 dernières années. Avec des combinaisons d'options ciblées, vous pouvez miser sur le redressement du prix de l'uranium moyennant un risque limité. Nous préférons les options plus longues qui expirent en janvier 2017.Spread haussier défensifAchat call jan '17 10 @ 3,05 USDEmission call jan '17 15 @ 1,20 USDL'achat du call janvier 2017 au prix d'exercice de 10 coûte 305 USD pour un contrat standard de 100 unités. Vous récupérez cependant 120 USD par l'émission du call 15 ayant la même date d'échéance. Votre mise baisse dès lors à 185 USD (305 - 120) et c'est aussi votre perte maximale. Votre break-even, le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se trouve à 11,85 USD, soit très proche du cours actuel. En cas de cours inférieur à 10 USD, vous perdez la totalité de votre mise, mais dans le meilleur des cas, le cours de Cameco se hisse à 15 USD, voire davantage, et le cas échéant, vous réalisez le gain maximal de 315 USD, ou 170% de plus que votre mise. Pour empocher ce gain à l'échéance, il faut que le cours de l'action sous-jacente progresse de 27%.Emission putEmission put jan '17 10 @ 1,40 USDL'émission d'un put découvert est une bonne stratégie si vous souhaitez acheter les actions autour du cours actuel. En échange de l'obligation de ramasser les titres au prix de 10 USD pendant toute la durée de l'option, vous percevez la prime généreuse de 140 USD. Cela signifie que vous n'accusez de perte qu'en cas de cours inférieur à 8,60 USD. Vous disposez donc d'une marge à la baisse de 27%. Si le cours de Cameco est supérieur à 10 USD à l'échéance, vous pouvez empocher la prime dans son intégralité.TurboAchat call jan '17 15 @ 1,20 USDEmission put jan '17 10 @ 1,40 USDDans le cadre de ce turbo, vous investissez la prime que vous engrangez pour le put janvier 2017 au prix d'exercice de 10 (140 USD) dans l'achat du call janvier 2017 au prix d'exercice de 15 (120 USD). Initialement, vous conservez 20 USD (140 - 120). Vous enregistrez un bénéfice lorsque le cours de Cameco est supérieur à 15 USD à l'échéance, et le grand avantage est que ce bénéfice n'est pas plafonné. Ce n'est qu'en cas de cours inférieur à 9,80 USD que vous accusez une perte, mais le cas échéant, souvenez-vous que l'achat direct des actions aurait engendré une perte bien plus lourde.