Lorsqu'on compare l'évolution de cours de Boskalis Westminster (43,06 EUR) à celle de CFE, la société qui contrôle le groupe de dragage DEME, on note que le cours de Boskalis est resté très en retrait. Outre les activités de dragage, Boskalis s'est aussi aventuré dans le secteur des services pétroliers ces dernières années, avec les acquisitions de SMIT Internationale (remorqueurs, sauvetage et dégagement d'épaves) et Dockwise (déplacement de plateformes offshore extrêmement lourdes). En outre, Boskalis détient une participation de 25,1% dans le groupe néerlandais Fugro, un acteur des services pétroliers spécialisé dans l'interprétation des données collectées à la surface de la terre et dans les sous-cou...

Lorsqu'on compare l'évolution de cours de Boskalis Westminster (43,06 EUR) à celle de CFE, la société qui contrôle le groupe de dragage DEME, on note que le cours de Boskalis est resté très en retrait. Outre les activités de dragage, Boskalis s'est aussi aventuré dans le secteur des services pétroliers ces dernières années, avec les acquisitions de SMIT Internationale (remorqueurs, sauvetage et dégagement d'épaves) et Dockwise (déplacement de plateformes offshore extrêmement lourdes). En outre, Boskalis détient une participation de 25,1% dans le groupe néerlandais Fugro, un acteur des services pétroliers spécialisé dans l'interprétation des données collectées à la surface de la terre et dans les sous-couches du sol et des roches. De nombreux experts pensent que Boskalis reprendra Fugro tôt ou tard.Compte tenu du faible prix du pétrole brut, plusieurs activités de Boskalis ne produisent pas de bénéfices généreux pour le moment, ce qui pèse évidemment sur le cours de l'action. Boskalis verse un juteux dividende de 1,60 EUR par action, et à 15 fois le bénéfice attendu, l'action ne semble pas très chère. Nous prévoyons un redressement progressif et pour miser sur cette évolution, vous pouvez vous intéresser aux séries d'options les plus longues, qui viennent à échéance en juin 2016 et ont une durée de 11 mois.Spread haussier défensifAchat call juin '16 40 @ 5,55 EUREmission call juin '16 50 @ 1,45 EURPour l'achat du call juin 2016 au prix d'exercice de 40, vous versez une prime de 555 EUR pour un contrat standard de 100 actions sous-jacentes. Vous récupérez quelque 25% de ce montant par l'émission simultanée du call 50 ayant la même échéance. Votre mise s'élève donc à 410 EUR (555 - 145) et c'est aussi votre perte maximale, que vous n'accusez que dans l'hypothèse où le cours de Boskalis s'échange sous 40 EUR à l'échéance. Si le cours se hisse à au moins 50 EUR, vous empochez la plus-value maximale de 590 EUR, soit 144% de plus que votre mise. Pour y arriver, une hausse de l'action de 16% par rapport au cours actuel suffit. Le break-even, soit le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se situe à 44,10 EUR, soit 2% de plus que le cours actuel.Spread haussier plus agressifAchat call juin '16 44 @ 3,40 EUREmission call juin '16 50 @ 1,45 EURUn spread haussier plus agressif, vous permettant de miser sur une hausse plus marquée de l'action sous-jacente, recèle également un potentiel de gain non négligeable. Pour l'achat du call juin 44 qui court jusqu'à juin 2016, comptez une prime de 340 EUR. En parallèle, vous émettez le call juin 2016 au prix d'exercice de 50, qui vous rapporte 145 EUR. Votre mise totalise donc 195 EUR (340 - 145) et est inférieure à celle que vous engageriez pour le spread haussier défensif, mais vous n'actez de bénéfice que lorsque le titre Boskalis se hisse au-delà de 45,95 EUR à l'échéance, ce qui implique une hausse de cours d'au moins 7%.Emission putEmission put juin '16 40 @ 3,20 EURL'émission d'un put à découvert est une stratégie défensive intéressante lorsqu'on souhaite acheter une action autour de son cours actuel. Grâce à la prime perçue, votre prix d'achat baisse encore nettement. Concrètement, vous recevez 3,20 EUR par action en échange de l'engagement pris d'acheter, pendant toute la durée de l'option, l'action Boskalis au prix de 40 EUR. Si le cours de l'action néerlandaise est supérieur à 40 EUR à l'échéance, vous empochez la prime, et ce n'est qu'en cas de cours inférieur à 36,80 EUR que vous accusez une perte. Vous disposez donc d'une marge à la baisse de près de 15%.