La baisse des cours des matières premières n'est pas sans conséquence sur les groupes miniers diversifiés. L'action BHP Billiton (48,80 USD) est ainsi retombée à son plus bas niveau de ces cinq dernières années. Pourtant, le groupe n'est pas resté les bras croisés. L'an dernier, il a décidé de se scinder en deux. La "nouvelle" BHP Billiton se concentrera sur le coeur d'activité du groupe, le minerai de fer et l'énergie, alors que les autres actifs seront hébergés sous South32. Ce nom n'a pas été choisi au hasard, puisqu'il s'agit du méridien qui relie les activités australiennes et sud-africaines. La valeur de marché totale des nouvelles divisions est estimée à 15 milliards USD. Le groupe veut...

La baisse des cours des matières premières n'est pas sans conséquence sur les groupes miniers diversifiés. L'action BHP Billiton (48,80 USD) est ainsi retombée à son plus bas niveau de ces cinq dernières années. Pourtant, le groupe n'est pas resté les bras croisés. L'an dernier, il a décidé de se scinder en deux. La "nouvelle" BHP Billiton se concentrera sur le coeur d'activité du groupe, le minerai de fer et l'énergie, alors que les autres actifs seront hébergés sous South32. Ce nom n'a pas été choisi au hasard, puisqu'il s'agit du méridien qui relie les activités australiennes et sud-africaines. La valeur de marché totale des nouvelles divisions est estimée à 15 milliards USD. Le groupe veut boucler la scission avant la fin du 1er semestre 2015. Les résultats 2014 de BHP Billiton n'étaient pas bons. Certes, la production de minerai de fer a progressé de 16% au 2e semestre, mais le prix a baissé de 38% au 4e trimestre, à moins de 70 USD la tonne. La bonne nouvelle est que grâce aux coûts bas, la production de minerai de fer est toujours rentable. En réaction à la baisse du prix du pétrole, le groupe a supprimé plusieurs investissements, alors qu'il devrait réaliser pour 4 milliards USD d'économies opérationnelles. Nous estimons que les activités scindées sont riches en opportunités et que l'action a été trop lourdement sanctionnée. Des options permettent de miser sur un redressement. La manière la plus aisée d'acheter des options BHP Billiton consiste à opérer sur le marché américain, où il existe des certificats. Des options sont cotées à Londres, mais elles portent sur 1000 titres sous-jacents, ce qui semble excessif. Nous préférons les séries qui expirent en janvier 2016. Spread haussier défensif Achat call jan '16 40 @ 9,90 USDEmission call jan '16 50 @ 4,30 USDCe spread haussier vous permet de réaliser un rendement de 80% sur une hausse du cours relativement modeste de 3% par rapport au niveau actuel. L'achat du call janvier 2016 assorti d'un prix d'exercice de 40 vous coûte 990 USD, alors que vous récupérez 430 USD en émettant simultanément le call 50 doté de la même échéance. Votre mise s'élève ainsi à 560 USD (990 - 430). Si l'action s'échange à au moins 50 USD à l'échéance, vous empochez votre gain maximal de 440 USD, soit 79% de votre mise. En outre, votre break-even, niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, s'établit à 45,60 USD, 7% sous le cours actuel.Emission put Emission put jan '16 45 @ 4,90 USDLa vente du put janvier 2016 au prix d'exercice de 45 nous semble une stratégie prometteuse parce qu'elle vous rapporte une belle prime de 490 USD par contrat standard sur 100 titres. Cela signifie que vous n'essuyez de perte que si le cours retombe sous 40,10 USD, ce qui correspond à une marge à la baisse de 18%. Vous conservez l'intégralité de la prime reçue si l'action se maintient au-dessus de 45 USD.TurboAchat call jan '16 50@ 4,30 USDEmission put jan '16 42,50 @ 4,25 USDAvec ce turbo, vous financez l'achat d'un call janvier 2016 assorti d'un prix d'exercice de 50 (4,30 USD) en vendant le put janvier 2016 au prix d'exercice de 42,50, qui rapporte 4,25 USD. Initialement, vous n'investissez donc presque rien dans ce turbo. Si le cours de BHP Billiton repasse la barre des 50 USD, vous êtes gagnant. A l'inverse, vous tombez dans le rouge sous les 42,50 USD. Vous disposez donc d'une marge à la baisse de 13%, et votre perte sera de toute manière inférieure à celle que vous auriez accusée en achetant directement les titres aujourd'hui.