Chez Archer Daniels Midland (ADM ; 33,60USD), l'un des géants du secteur, les chiffres du 4etrimestre 2015 sont décevants. Dans la plus grande division, Services agricoles (achat, conservation et transport de marchandises agricoles), le chiffre d'affaires (CA) a reculé, en rythme annuel, de 18,2%, à 29,7milliards USD, alors que son bénéfice opérationnel s'est replié de 31,5%, à 714millions USD. La deuxième plus grande division, Transformation des semis oléagineux, a vu son CA 2015 reculer de 18,5%, à 25,2milliards USD. Dans la division Traitement du maïs, son troisième pôle par ordre de grandeur, le CA a reculé de 18,6%, à 10milliards USD, pour un EBIT en repli de 43,5%, à 648millions USD en raison des ma...

Chez Archer Daniels Midland (ADM ; 33,60USD), l'un des géants du secteur, les chiffres du 4etrimestre 2015 sont décevants. Dans la plus grande division, Services agricoles (achat, conservation et transport de marchandises agricoles), le chiffre d'affaires (CA) a reculé, en rythme annuel, de 18,2%, à 29,7milliards USD, alors que son bénéfice opérationnel s'est replié de 31,5%, à 714millions USD. La deuxième plus grande division, Transformation des semis oléagineux, a vu son CA 2015 reculer de 18,5%, à 25,2milliards USD. Dans la division Traitement du maïs, son troisième pôle par ordre de grandeur, le CA a reculé de 18,6%, à 10milliards USD, pour un EBIT en repli de 43,5%, à 648millions USD en raison des marges nettement plus faibles sur l'éthanol. Le quatrième département, le plus petit, Wild Flavors & ingrédients alimentaires spécialisés, s'est relativement mieux comporté, avec une croissance de son CA de 76% en rythme annuel, à 2,4milliards USD. ADM a de grands projets pour cette division : il espère quadrupler son CA à 10milliards USD par la croissance organique et externe. Sur une base annuelle, le bénéfice net par action d'ADM a reflué de 3,2à 2,6USD. Le dividende brut a pourtant progressé de 7%, à 1,20USD. Notons cependant que la direction a abaissé ses prévisions de bénéfice récurrent à moyen terme, de 4 à 4,5USD à 3,3 à 3,9USD par action. Au travers d'acquisitions ciblées et d'économies de coûts, le groupe tente d'inverser la vapeur. Du fait de la baisse du cours, l'action semble intéressante, à un cours/bénéfice attendu de 12,6 pour 2016 et un rapport cours/valeur comptable de 1,1.Spread haussierAchat call jan '17 30 @ 5,55 USDEmission call jan '17 35 @ 2,85 USDAvec ce spread haussier, le cours de l'action doit progresser de manière seulement fractionnelle pour que vous empochiez la mise à l'échéance. Et pour cela, vous avez près d'une année devant vous. L'achat du call janvier 2017 au prix d'exercice de 30 coûte 555USD, alors que l'émission du call ayant la même échéance rapporte une prime de 285USD. Votre mise s'élève à 270USD (555 - 285) et c'est aussi votre perte maximale. Ce n'est que si le cours d'ADM s'échange sous 30USD à l'échéance que vous perdez la totalité de votre mise. Votre break-even (ni bénéfice ni perte) se situe à 32,70USD, soit 3% sous le cours actuel. Vous misez sur une hausse du cours. Et si le cours de l'action ADM s'établit au moins à 35USD à l'échéance, vous empochez la plus-value maximale de 230USD, soit près du double de votre mise. Pour atteindre ce niveau, l'action doit progresser de 4%.Emission putEmission put jan '17 30 @ 2,50 USDSi le cours d'une action est faible, vous courez peu de risques en émettant un put (découvert). Pour la vente du put janvier 2017 au prix d'exercice de 30, vous empochez une prime de 250USD en échange de l'obligation de ramasser éventuellement les titres à 30USD. Cela signifie que vous les paieriez 27,50USD, et donc disposeriez d'une marge à la baisse de 18%.TurboAchat call jan '17 35 @ 2,85 USDEmission put jan '17 30 @ 2,50 USDAvec ce turbo, vous achetez le call janvier 2017 au prix d'exercice de 35, qui coûte 285USD. Pour financer ce contrat, vous sollicitez le put 30 ayant la même échéance, décrit ci-dessus. À partir d'une mise limitée de 35USD (285 - 250), vous empochez un bénéfice si les cours sont supérieurs à 35,35USD, et ce bénéfice n'est pas plafonné. Le revers de la médaille est que vous accusez une perte en cas de cours inférieur à 30USD, mais dans tous les cas, votre perte est inférieure à celle liée à un achat direct des titres.