Dans le secteur des mines d'or, le groupe canadien Agnico-Eagle Mines (AEM ; 34,92USD) est moins connu. Cette entreprise a pourtant beaucoup à offrir. Elle compte parmi les producteurs dont le coût de production est le plus faible, alors que son bilan est solide. La plupart des actifs se trouvent dans des régions politiquement stables et favorables aux mines : le groupe gère des mines au Canada, en Finlande et au Mexique. Évidemment, tout ceci a un prix : jusqu'à récemment, l'action affichait une prime par rapport à la moyenne. En 2015, AEM a produit 1,67million d'onces d'or, soit 17% de plus que l'année précédente. Le coût total de production a r...

Dans le secteur des mines d'or, le groupe canadien Agnico-Eagle Mines (AEM ; 34,92USD) est moins connu. Cette entreprise a pourtant beaucoup à offrir. Elle compte parmi les producteurs dont le coût de production est le plus faible, alors que son bilan est solide. La plupart des actifs se trouvent dans des régions politiquement stables et favorables aux mines : le groupe gère des mines au Canada, en Finlande et au Mexique. Évidemment, tout ceci a un prix : jusqu'à récemment, l'action affichait une prime par rapport à la moyenne. En 2015, AEM a produit 1,67million d'onces d'or, soit 17% de plus que l'année précédente. Le coût total de production a reculé à 810USD l'once, de sorte qu'Agnico-Eagle Mines demeure très rentable malgré la forte baisse du cours de l'or. AEM a des réserves d'or à concurrence de 19,1millions d'onces troy. Le groupe a une trésorerie de 132millions USD, alors que la dette nette totalise 1milliard USD. De cette somme, 150millions USD doivent être remboursés cette année et l'an prochain. Le cours d'AEM a progressé moins vite que la moyenne du secteur ces dernières semaines. L'action capitalise actuellement 1,8fois la valeur comptable. Compte tenu de la qualité des actifs et du faible coût de production, c'est défendable, selon nous. Nous n'attendons pas de croissance avant 2019, mais dès que le prix de l'or reprendra de la hauteur, les bénéfices du groupe pourront progresser dans les mêmes proportions.Spread haussier défensifAchat call jan '17 30 @ 8,50 USDÉmission call jan '17 40 @ 4,00 USDLa mise de départ est relativement limitée alors que vous pouvez presque la doubler pour autant que le cours d'AEM se redresse légèrement, et pour cela, vous avez dix mois. L'achat du call décembre 2017 au prix d'exercice de 30 coûte 850USD, alors que l'émission du call 40 ayant la même échéance produit 400USD. Votre mise s'élève à 450USD (850- 400). Vous ne pouvez pas perdre plus que ce montant. Ce n'est que si le cours d'AEM s'échange à l'échéance sous 30USD que vous perdrez la totalité de votre mise. Votre break-even se situe à 34,50USD, un niveau tout proche du cours actuel. Vous misez sur une hausse, et si le cours de l'action aurifère s'échange au moins à 40USD à l'échéance, vous empocherez la plus-value maximale de 350USD, soit 78% de plus que votre mise. Pour cela, AEM doit progresser de 15%.Spread haussier plus agressifAchat call jan '17 40 @ 4,00 USDÉmission call jan '17 50 @ 1,85 USDLe grand avantage de ce spread haussier plus agressif est sa mise limitée. L'achat du call janvier 2017 au prix d'exercice de 40 coûte 400USD, alors que vous récupérez 185USD par l'émission du call janvier 2017 au prix d'exercice de 50. Votre mise s'élève donc à 215USD (400-185). En cas de cours supérieur à 42,15USD, vous empochez une plus-value et si le cours se hisse à 50USD, vous obtenez le gain maximal de 785USD, ou 349% de plus que votre mise.Émission putÉmission put jan '17 30 @ 3,50 USDPour l'émission (vente) du put janvier 2017 au prix d'exercice de 30, vous percevez la prime intéressante de 350USD. En définitive, vous n'accusez de perte qu'en cas de cours inférieur à 26,50USD ; vous disposez autrement dit d'une marge à la baisse de 24%. Si le cours reste supérieur à 30USD, la prime est à vous en fin de parcours.