Il y a trois ans, le groupe a été introduit en Bourse à 17 USD. Son cours s'est d'abord hissé à 200 USD avant de se replier. Quelques chiffres vous convaincront que fondamentalement, la valorisation de Tesla Motors est hors proportions. Le groupe a une capitalisation boursière de 23 milliards USD, la moitié de celle de General Motors, qui génère un chiffre d'affaires 100 fois plus élevé. Les grands producteurs allemands de voitures de luxe, BMW et Mercedes, affichent une capitalisation boursière par voiture produite 40 fois plus réduite. A 100 USD, nous trouvions déjà que le titre était très cher. C'est évidemment encore davantage le cas aujourd'hui. Le moment...

Il y a trois ans, le groupe a été introduit en Bourse à 17 USD. Son cours s'est d'abord hissé à 200 USD avant de se replier. Quelques chiffres vous convaincront que fondamentalement, la valorisation de Tesla Motors est hors proportions. Le groupe a une capitalisation boursière de 23 milliards USD, la moitié de celle de General Motors, qui génère un chiffre d'affaires 100 fois plus élevé. Les grands producteurs allemands de voitures de luxe, BMW et Mercedes, affichent une capitalisation boursière par voiture produite 40 fois plus réduite. A 100 USD, nous trouvions déjà que le titre était très cher. C'est évidemment encore davantage le cas aujourd'hui. Le moment du repli est cependant difficile à prévoir. L'émission de calls découverts n'est dès lors pas sans risque, mais les options sont moins risquées et moyennant des combinaisons à la baisse ciblées, le potentiel de gain est considérable. Pour les options, rendez-vous sur la Bourse d'options américaine, dont nous préférons les séries longues, dont l'échéance est fixée au 3evendredi de janvier 2015. Spread baissier défensifAchat put jan '15 200 @ 59,35 USDEmission put jan '15 140 @ 26,30 USDLes options sur Tesla Motors ne sont pas bon marché, ce qui est lié à la grande volatilité de l'action. L'avantage est cependant que les investisseurs paient également de généreuses primes pour des options qui sont largement out-of-the-money. Pour cette opération, vous achetez d'abord le put janvier 2015 au prix d'exercice de 200, un contrat qui coûte 5935 USD. Vous en récupérez près de la moitié en émettant simultanément le put 140 de la même durée. Votre mise - et donc votre perte maximale - est donc réduite à un niveau acceptable de 3305 USD (5935 - 2630). Si le cours de Tesla Motors est supérieur à 200 USD à l'échéance, vous perdez l'intégralité de votre mise. Le break-even (ni gain ni perte) se situe à 166,95 USD, soit 11% de moins que le cours actuel. Vous empocherez le gain maximal de 2695 USD si le cours de l'action sous-jacente baisse à au moins 140 USD, 82% de plus que votre mise. Ce qui suppose un repli de 25%.Spread baissier plus agressifAchat put jan '15 130 @ 21,95 USDEmission put jan '15 100 @ 11,50 USD130 USD semble bien éloigné du cours actuel et 100 USD plus encore, mais l'expérience nous a appris que lorsqu'une bulle éclate, la chute peut être rapide. Ce spread baissier plus agressif se compose de l'achat du put janvier 2015 au prix d'exercice de 130, qui exige un investissement de 2195 USD. Ensuite, vous vendez le put 100 ayant la même échéance, ce qui vous rapporte une prime de 1150 USD. Votre mise s'élève à 1045 USD (2195 - 1150), ce qui signifie que vous êtes en positif si le cours de Tesla Motors recule à l'échéance à 119,55 USD, voire plus bas encore. Vous empocherez le gain maximal de 1955 USD, soit 187% de plus que votre mise, si le cours de 100 USD est atteint. Pour cela, le cours doit refluer de 47%, mais dans un délai de 15 mois.Achat putAchat put jan '15 100 @ 11,50 USDGénéralement, l'achat pur et simple d'un put ne nous semble pas opportun. Vu la grande probabilité de baisse du titre, un achat du put janvier 2015 précédemment décrit au prix d'exercice de 100 est toutefois intéressant. Ce contrat coûte 1150 USD et vous obtenez à l'échéance un gain à partir d'un cours de 88,50 USD. Le bénéfice n'est pas plafonné.