Où se situe le niveau de cours "raisonnable" de certaines actions? On peut notamment se poser la question pour le géant des médias sociaux Facebook (113,91USD). Après des débuts hésitants en Bourse, l'action a commencé en 2013 une progression qui ne s'est pas encore interrompue. Les résultats trimestriels récents ont été salués par un nouveau record de cours. Avec une capitalisation boursière de 330milliards USD, Facebook est actuellement proche d'ExxonMobil et rattrape Microsoft. Facebook regroupe Instagram, Messenger et Whatsapp, qui ont tous une quantité impressionnante de fans. Les revenus de Facebook sont issus essentiellement de la publicité; la société détient une mine d'informations...

Où se situe le niveau de cours "raisonnable" de certaines actions? On peut notamment se poser la question pour le géant des médias sociaux Facebook (113,91USD). Après des débuts hésitants en Bourse, l'action a commencé en 2013 une progression qui ne s'est pas encore interrompue. Les résultats trimestriels récents ont été salués par un nouveau record de cours. Avec une capitalisation boursière de 330milliards USD, Facebook est actuellement proche d'ExxonMobil et rattrape Microsoft. Facebook regroupe Instagram, Messenger et Whatsapp, qui ont tous une quantité impressionnante de fans. Les revenus de Facebook sont issus essentiellement de la publicité; la société détient une mine d'informations sur ses clients, qui permettent aux annonceurs de cibler leur publicité, une spécificité qui vaut de l'or. Au dernier trimestre 2015, le groupe a accru son chiffre d'affaires (CA) de 52%, à 5,84milliards USD. Par action, sur l'ensemble de l'exercice 2015, le groupe a dégagé un bénéfice de 2,28USD, soit 29% de plus qu'il y a un an. Facebook compte 1,59milliard d'utilisateurs et le groupe n'a pas raté le train du mobile, dans la mesure où 80% des revenus proviennent des utilisateurs du mobile. Bien que sa croissance semble impressionnante, sa valorisation évolue tout aussi nettement. Elle est selon nous excessive actuellement: le cours capitalise 35fois le bénéfice escompté pour l'exercice en cours et 13fois le CA attendu. Prenez vos bénéfices sur l'action. Des positions à la baisse sont également intéressantes, car toute hausse a une fin.Spread baissier plus défensifAchat put jan '17 110 @ 10,30 USDEmission put jan '17 90 @ 4,00 USDLe put janvier 2017 au prix d'exercice 110 coûte 1030USD pour un contrat standard de 100titres alors que vous empochez 400USD si vous émettez parallèlement le put janvier 2017 au prix d'exercice 90. En conséquence, votre mise reflue à 630USD (1030 - 400) et c'est aussi votre perte maximale. Votre break-even, le niveau auquel vous n'actez ni gain ni perte, se trouve à 103,70USD, 9% sous le cours actuel. Si le cours de Facebook baisse en dessous de ce niveau, vous enregistrez un bénéfice et dans le meilleur des cas, le cours reflue à 90USD, voire plus bas. Le cas échéant, vous empochez la plus-value maximale de 1370USD, soit plus du double de votre mise. Pour y arriver, le cours doit baisser d'au moins 21%, mais vous avez près de dix mois devant vous.Spread baissier plus agressifAchat put jan '17 80 @ 2,30 USDEmission put jan '17 60 @ 0,70 USDUn chiffre décevant peut affecter le cours de Facebook. Si vous validez ce scénario, vous pouvez opter pour ce spread baissier plus agressif, qui consiste dans l'achat du put janvier 2017 au prix d'exercice 80, un contrat qui coûte 230USD. En parallèle, vous émettez le put janvier 2017 au prix d'exercice 60. Cette opération rapporte encore 70USD, ce qui ramène votre mise à 160USD (230 - 70). En cas de cours inférieur à 78,40USD, vous serez récompensé, mais le cours de Facebook doit refluer de 31% pour que ce soit le cas.Emission callEmission call jan '17 120 @ 10,00 USDPour émettre un call à découvert, il faut un minimum d'audace, mais c'est l'une des meilleures stratégies pour réaliser une plus-value lorsqu'on escompte un repli de cours. Grâce à la prime perçue de 1000USD, vous n'êtes en difficulté qu'en cas de cours supérieur à 130USD. Vous disposez donc d'une marge de 14%. Nous vous conseillons de suivre attentivement votre option et de racheter ou de rouler à temps le call émis.