Cofinimmo
...

CofinimmoLes résultats du promoteur immobilier répondent aux attentes au terme du premier trimestre, même si son résultat net courant par action a baissé de 0,03 EUR, à 1,71 EUR. Cofinimmo note que le résultat est en ligne avec la perspective de 6,85 EUR pour l'exercice 2015. La valeur d'actifs nets s'élevait fin mars 2015 à 96,49 EUR par action. Récemment, Cofinimmo a placé une obligation pour un montant de 190 millions EUR et réalisé une augmentation de capital. Le cours de l'action évolue dans des marges étroites. Le sommet à 110,80 EUR n'est plus à portée, mais à 94 EUR se trouve un soutien horizontal. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ADelhaize La rumeur de négociations de fusion préliminaires avec le groupe néerlandais Ahold a donné lieu à un rebond du cours de Delhaize. Les investisseurs semblent donc valider le scénario de reprise. En 2007 déjà, des négociations avaient eu lieu mais elles n'avaient pas abouti. L'influence des actionnaires familiaux Delhaize est moins grande qu'à l'époque. Certains analystes ont relevé leur objectif de cours pour Delhaize et semblent donc croire eux aussi à la fusion. La tendance de l'action demeure haussière depuis qu'une forte correction s'est interrompue à 71 EUR. Juste sous 90 EUR se trouve la dernière résistance.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1BEVS Les chiffres du premier trimestre du spécialiste des machines de ralenti vidéo pour les événements sportifs en direct sont décevants. Ce n'est pas une surprise dans la mesure où EVS se porte généralement moins bien les années impaires du fait que les compétitions sportives sont moins nombreuses. Son chiffre d'affaires (CA) s'est tassé de 18,7%, à 24,1 millions EUR, alors que son bénéfice opérationnel a reculé de 45,2%, à 5,5 millions EUR. Son bénéfice net s'est replié de 32,5%, à 4,8 millions EUR. EVS verse un dividende brut de 2 EUR par action. Pour l'ensemble de l'exercice 2015, EVS prévoit un CA situé entre 100 et 115 millions EUR. La tendance est redevenue baissière. A 28 EUR se trouve un soutien, alors qu'une résistance s'annonce à 34 et 36 EUR.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BIBA Au premier trimestre, le spécialiste de la protonthérapie a vu son chiffre d'affaires (CA) progresser de 26,7%, à 58,6 millions EUR, grâce surtout aux ventes de centres de protonthérapie et aux revenus de services complémentaires. Le carnet de commandes est à un niveau record de 278,8 millions EUR. IBA a indiqué être en lice pour des contrats d'une valeur supérieure au milliard EUR. Le groupe a réitéré les précédentes projections d'une croissance moyenne du CA d'au moins 10% jusqu'en 2018. La tendance reste purement haussière. A 21 EUR se trouve la première zone de soutien. Une percée du sommet à 25,20 EUR générerait un nouveau signal d'achat technique.Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2C