Le groupe immobilier Cofinimmo a déboursé 31millions EUR pour le bâtiment Arts/Kunst46, à l'angle de l'avenue des Arts et de la rue Belliard dans le quartier européen de Bruxelles. Le bâtiment est juste à côté des numéros 47-49, dont Cofinimmo est déjà le propriétaire. À moyen terme, le groupe pense à promouvoir ensemble les immeubles Arts/Kunst 46-49. Ces dernières années, Cofinimmo a investi essentiellement dans l'immobilier de soins de santé, qui est même devenu un pôle plus important, avec 43% du chiffre d'affaires, que l'activité centrale des bureaux (39%). Techniquement, le cours continue d'évoluer ...

Le groupe immobilier Cofinimmo a déboursé 31millions EUR pour le bâtiment Arts/Kunst46, à l'angle de l'avenue des Arts et de la rue Belliard dans le quartier européen de Bruxelles. Le bâtiment est juste à côté des numéros 47-49, dont Cofinimmo est déjà le propriétaire. À moyen terme, le groupe pense à promouvoir ensemble les immeubles Arts/Kunst 46-49. Ces dernières années, Cofinimmo a investi essentiellement dans l'immobilier de soins de santé, qui est même devenu un pôle plus important, avec 43% du chiffre d'affaires, que l'activité centrale des bureaux (39%). Techniquement, le cours continue d'évoluer à la hausse. Une percée du sommet à 112EUR générerait un signal d'achat.Conseil : conserver/attendreRisque : faibleRating : 2ASur les trois premiers mois 2016, D'Ieteren a vu son chiffre d'affaires progresser de 4,6%. Dans la division Auto, celui-ci s'est accru de 1% alors que le pôle Belron, qui possède Carglass, a vu ses ventes progresser de 8,5%, dont 6% de manière autonome. Aux États-Unis, le chiffre d'affaires a connu une croissance à deux chiffres. Pour l'ensemble de l'année 2016, le groupe anticipe toujours une croissance autonome de son chiffre d'affaires modeste, malgré les tendances de marché négatives en Europe. D'Ieteren mise actuellement sur un résultat opérationnel stable ou légèrement inférieur sur les activités poursuivies. La tendance de D'Ieteren est clairement à la hausse. À 38EUR se trouve la première zone de soutien horizontale d'importance.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BSur l'exercice 2015-2016 clos le 31mars, le spécialiste de l'immobilier commercial Retail Estates a obtenu des résultats convenables. Le résultat locatif net s'est accru de 17%, à 61,68millions EUR, même si cela est principalement attribuable à un étoffement du portefeuille de 19,55%, à un peu plus d'unmilliard EUR. La valeur d'actif net par action s'est élevée à 56,66EUR, ce qui suggère que l'action affiche une prime de quelque 40%. Le dividende brut a été relevé de 3,23%, à 3,20EUR par action, le 12erelèvement consécutif. Pour l'année en cours, Retail Estates table sur un nouveau relèvement de dividende à 3,30EUR. La tendance reste orientée nettement à la hausse. À 75EUR se trouve une zone de soutien raisonnable. Conseil : conserver/attendreRisque : faibleRating : 2AL'organe américain de contrôle des marchés boursiers (la SEC) a ouvert une enquête sur les pratiques comptables du groupe chinois Alibaba Group Holding, spécialisé dans l'e-commerce. La SEC s'intéresserait au réseau logistique Cainiao, dont Alibaba possède 47% des actions. Les analystes ne sont pas unanimes par rapport à l'impact possible de cette enquête, mais les investisseurs ont sanctionné l'action de près de 10% en réaction à la nouvelle. L'an dernier, le journal boursier américain Barron's s'était exprimé en termes négatifs au sujet de l'action. L'an dernier et en février dernier, un double plancher s'est formé à 60USD. Une percée du sommet à 85USD générerait un signal d'achat technique.Conseil : vendreRisque : élevéRating : 3C