Le groupe de boissons américain pointe du doigt les circonstances économiques difficiles au niveau mondial et l...

Le groupe de boissons américain pointe du doigt les circonstances économiques difficiles au niveau mondial et la météo capricieuse pour justifier ses résultats décevants du 2e trimestre de cette année. Les volumes se sont accrus de 1% sur base annuelle alors que son bénéfice net a reculé de 4%, à 2,68 milliards USD. A plus long terme, la tendance de l'action reste haussière mais nous nous inquiétons davantage de la stagnation de la croissance bénéficiaire, Coca-Cola restant une action chère. A 43 USD se trouve une zone de résistance. A vendre (5C).