En matière boursière, la question du timing est toujours la plus difficile. Nous suivons un peu le management de CMB (15,14 EUR ; NYSE Euronext Bruxelles) en ce sens qu'il faut acheter des actions lorsque le secteur va mal, car leur valorisation est alors (très) basse, pour les revendre lorsque le secteur est en plein essor, au moment où les cours sont (très) élevés. Personne ne peut nier que le secteur est en difficulté et que le cours est très bas par rapport à la décennie écoulée. Ce peut être une question de mois ou de semaines, voire d'un peu plus, mais même le directeur (CEO) Marc Saverys est convaincu que ceux qui achètent aujourd'hui obtiendront un très bon rendement à terme. Et il joint le geste à la parole, puisqu'il achète depuis quelque temps de nombreuses actions CMB par le biais de son holding Saverco. Cette année, il a acquis 137.500 actions pour environ 2,1 millions EUR, soit 15,2 EUR par action en moyenne. CMB décrit elle-même 2012 comme la pire année de la décennie écoulée. Mais les com...