EUR : trop d'incertitudes
...