CFE
...

CFE La filiale de dragage DEME a décroché un contrat important à Singapour, d'une valeur totale de 625 millions EUR. Les travaux commencent en décembre 2013 et la fin est prévue pour août 2018. Les actionnaires de DEME sont CFE (50%) et Ackermans & van Haaren (ci-après AvH ; 50%). Par l'apport des actions DEME d'AvH dans CFE et le rachat de la moitié de la participation de Vinci dans CFE, AvH contrôlera CFE à 60,39%. La tendance de CFE demeure clairement haussière. A conserver (3C).Exmar Saverex, le holding de Nicolas Saverys d'Exmar, vend une partie de sa participation dans Exmar et passe de 54 à 46% (revenus de près de 50 millions EUR). Par ailleurs, Exmar souhaite une cotation séparée pour Exmar Energy Partners via une MLP (Master Limited Partnership), une forme intermédiaire entre les obligations et les actions. Le cours d'Exmar a doublé en l'espace d'un an et la tendance demeure haussière. Achat sur repli (2C).Greenyard Foods Greenyard Foods, l'ancien Pinguin-Lutosa, a vu son chiffre d'affaires augmenter au 1er semestre de 3,1%, à 295,6 millions EUR. Le REBITDA des activités poursuivies a progressé de 6,3%, à 24 millions EUR. En termes nets, 62,2 millions EUR ont été gagnés. L'acquisition d'un nombre de filiales de production s'est traduite par des améliorations d'efficacité et un cash-flow plus élevé. Les résultats sont difficilement comparables à ceux de l'an dernier pour la vente de la division Pommes de terre. A conserver (3C).KBC AncoraTout comme CERA, le holding au-dessus de KBC a allégé sa participation dans la banque flamande. CERA et KBC Ancora ont cédé 18,8 millions de titres KBC à des investisseurs institutionnels, ramenant leur participation conjointe à 43,8%. L'argent sera utilisé pour alléger les dettes, plus particulièrement celles à KBC. L'action KBC Ancora s'est nettement mieux comportée que KBC l'an dernier. La tendance demeure haussière jusqu'à nouvel ordre. Nous relevons notre conseil à " à conserver " (3C). RealDolmen Au 1er semestre de l'exercice tronqué 2013-2014, le chiffre d'affaires du spécialiste IT a augmenté de 2,5%, à 115 millions EUR, alors que sa perte nette de 16,6 millions EUR a été convertie en bénéfice net de 4,5 millions EUR. Sa marge de REBIT s'est améliorée à 4,3%, mais la direction a indiqué que celle-ci pourrait se redresser au 2e semestre à 5%. La tendance de l'action est redevenue haussière. A 17,50 EUR se trouve le premier soutien, ensuite à 16,30 EUR. A conserver (3B)Wal-Mart A la tête du plus grand groupe de supermarchés au monde, la relève s'opère : l'actuel CEO Mike Duke cèdera sa place au début de l'an prochain à Doug McMillon (47 ans), actuel directeur de la division internationale de Wal-Mart. Au bilan du 3etrimestre, Wal-Mart a rapporté une croissance de son bénéfice de 2,5%. Le cours de Wal-Mart pousse la résistance à 80 USD. Une percée pourrait libérer un nouveau potentiel haussier. A vendre (5B).