CFE
...

CFE Le groupe de construction a annoncé la mise sur pied d'une nouvelle organisation dans le cadre de laquelle la division Contracting sera créée, qui regroupera toutes les activités relatives à la construction, au multitech et au rail. L'objectif de cette nouvelle structure organisationnelle est d'accroître la rentabilité. Le holding anversois Ackermans & van Haaren détient 60,4% de CFE, qui possède également le groupe de dragage DEME. La tendance de l'action CFE, dont le cours a doublé en l'espace de 16 mois, demeure clairement haussière. A 80 EUR se trouve une zone de soutien horizontale importante. Une percée du sommet de 90 EUR serait synonyme de signal de hausse puissant.Conseil: conserverRisque: moyenRating: 2BDelhaize Parmi les entreprises belges qui tirent profit de la hausse du dollar figure Delhaize, dont l'essentiel des activités s'organise aux Etats-Unis. Delhaize s'est distingué particulièrement durant ces deux dernières semaines et divers analystes ont relevé leur objectif de cours ces dernières semaines. Techniquement, la tendance de Delhaize est redevenue haussière il y a quelque temps. La percée du sommet de 55 EUR début novembre 2014 a émis un signal d'achat puissant. A 59 EUR se trouve le premier soutien horizontal important, ensuite à 55 EUR, où la précédente résistance est devenue soutien.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1BKinepolis L'exploitant de cinémas a rejoint le club sélect des capitalisations boursières bruxelloises de plus d'un milliard. Qui plus est, Kinepolis a reversé, depuis 2011, 200 millions EUR à ses actionnaires sous la forme de dividendes, et a procédé à une réduction de capital et au rachat d'actions propres. KBC Securities a relevé son objectif de cours à 40 EUR. La banque d'affaires prévoit de nouvelles acquisitions et une contribution accrue au bénéfice de l'Espagne et des Pays-Bas, où Kinepolis a récemment procédé à plusieurs acquisitions. Le groupe a annoncé une nouvelle filiale en France et envisage une émission obligataire. Le graphique de l'action Kinepolis est très enviable, et chaque correction est limitée en ampleur et en temps. A 32 EUR se trouve un soutien. Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2AThromboGenics Après une période un peu plus difficile, l'entreprise biotech semble avoir amorcé un redressement. Plus particulièrement, Dominique Vanfleteren, qui a gagné ses galons chez UCB, a commencé cette année au poste de CFO de ThromboGenics, et cette désignation a été accueillie avec enthousiasme par les investisseurs. Juste au-dessus de 6 EUR, un double plancher s'est formé, ce qui est souvent synonyme d'inversement de tendance. A 7 EUR se situe à présent la prochaine zone de soutien horizontale importante. Une percée du petit sommet à 7,85 EUR, qui remonte à octobre 2014, générerait un signal d'achat technique. Le cours peut alors se hisser vers les 9 EUR, puis vers 10 EUR. Conseil: conserverRisque: élevéRating: 2C