Un premier élément est la sécheresse exceptionnelle observée en Europe et dans de nombreuses régions des Etats-Unis. Elle a entraîné un bond du cours du blé de 25% le mois dernier, le portant à son plus haut niveau depuis juillet 2015. L'Allemagne devrait connaître sa moins bonne récolte depuis 2003. C'est pourquoi, alors qu'elle est habituellement exportatrice de la céréale, elle approvisionnera cette année exclusivement son marché domestique. Au Canada,...