Le 30 novembre 2016, pour la première fois en plusieurs décennies, les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ont décidé d'abaisser de 1,2 million de barils (159,24 litres par baril) la production journalière. Onze pays non membres, dont la Russie, se sont également engagés à réduire leur production de plus de 500.000 barils. C'est un accord " historique " et déterminant pour l'évolution du prix du pétrole cette année. Aux normes de l'OPEP, l'accord est assez bien suivi, et le 25 mai dernier, la limitation de la production a été prolongée de neuf mois à (au moins) mars 2018.
...