Nous avions dernièrement émis un put sur l'action AB InBev. Mais le rebond que nous attendions est survenu trop tard et nous avons dû ramasser les titres au prix de 83 euros. Ce n'est pas très grave, dans la mesure où de nombreux experts visent un cours de 100 euros, voire davantage. Mais nous avions bien fait d'émettre le call décembre au prix d'exercice de 90 euros : nous avons acquis la prime de 1,82 euro.
...

Nous avions dernièrement émis un put sur l'action AB InBev. Mais le rebond que nous attendions est survenu trop tard et nous avons dû ramasser les titres au prix de 83 euros. Ce n'est pas très grave, dans la mesure où de nombreux experts visent un cours de 100 euros, voire davantage. Mais nous avions bien fait d'émettre le call décembre au prix d'exercice de 90 euros : nous avons acquis la prime de 1,82 euro. Depuis le début de l'année, le cours d'AB InBev s'est déjà apprécié de 26%. Reste à savoir si le mouvement n'est pas trop rapide. La moyenne de long terme à 74-75 euros constitue à présent l'obstacle suivant. Nous jugeons utile de couvrir, au moins partiellement, les positions actuelles à court terme (juin). Pour cela, émettons un call.au prix d'ex. de 75 euros,à 2,11 eurosNous ne serions pas étonnés si la hausse du cours amorcée en janvier s'interrompait. Si c'était le cas, la prime qu'offre ce contrat pourrait fondre comme neige au soleil. Si en revanche le cours continuait de grimper, vous devriez peut-être vendre les titres. Vous percevriez alors 75 euros et conserveriez l'intégralité de la prime (2,11 euros). Si vous préférez ne pas vendre les actions à ce prix (75 euros), vous pouvez envisager d'émettre un call associé à un prix d'exercice plus élevé, comme le call juin au prix d'exercice de 80 euros. Mais la prime sera moindre (0,84 euro). Ceux qui croient qu'une fois arrivé autour de 75 euros, le cours de l'action AB InBev, qu'ils ne détiennent pas, cessera de grimper, peuvent émettre un put pour miser sur ce scénario. au prix d'ex. de 75 euros,à 5,35 eurosPar le biais de ce contrat, vous pourrez, sans investissement, percevoir une belle prime. Tant que le cours de l'action se maintiendra autour de 75 euros, vous serez gagnant : la prime vous sera acquise. Mais si le cours du groupe brassicole reculait, vous devriez acheter les actions, au prix unitaire de (75 euros moins la prime perçue de 5,35 euros =) 69,65 euros. A noter qu'à proximité de 68 euros se trouve un soutien. Ce n'est que si ce dernier cédait que le cours pourrait rapidement descendre vers le soutien suivant, autour de 57 euros. AB InBev a annoncé un rendement de dividende de 2,5 %. Dès lors, même après la réduction de moitié du dividende, le cours sera soutenu, en cas de nouvelle menace.