Bpost
...

Bpost Des résultats supérieurs aux prévisions au 1er trimestre de cette année ont soutenu le cours. Son chiffre d'affaires a progressé de 1,4%, alors que son cash-flow opérationnel a progressé de 8%, à 173 millions EUR. Son bénéfice opérationnel s'est accru de 10%, à 152 millions EUR. L'augmentation du nombre de paquets expédiés est à la base de ce bon résultat. Pour l'ensemble de l'exercice 2014, bpost prévoit de pouvoir au moins conserver le même résultat opérationnel qu'en 2013. Un analyste de Crédit Suisse a intégré le titre à sa liste de valeurs dignes d'achat. La percée de la résistance à 16,70 EUR s'est déjà traduite par un nouveau signal d'achat. C'est là que se trouve à présent le premier soutien, suivi par un autre à 15,50 EUR. Jusqu'à nouvel ordre, la tendance demeure largement haussière.Conseil: digne d'achatRisque: faibleRating: 1ABayer Dans le secteur pharmaceutique, les transactions sont nombreuses actuellement. Ainsi le groupe américain Merck a-t-il cédé sa division Santé grand public à l'entreprise allemande Bayer pour 12,4 milliards USD. Cette acquisition fait de Bayer le deuxième distributeur de médicaments Over the Counter (OTC) au monde et le numéro un aux Etats-Unis. En 2013, le chiffre d'affaires des divisions Grand public combinées de Bayer et de Merck a totalisé 7,4 milliards USD. Les deux géants pharma vont collaborer au développement de certains médicaments pour les maladies cardiovasculaires. La tendance de Bayer continue d'évoluer à la hausse, mais un repli sous la zone de soutien autour de 92 EUR pourrait donner lieu à un inversement de tendance.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2AApple Le géant américain est sur le point de réaliser la plus importante acquisition de son histoire. Apple compte débourser 3,2 milliards USD pour le rachat de Beats Electronics, un producteur de casques audio dont l'artiste de hiphop et producteur Dr. Dre est l'un des fondateurs. Ces dernières semaines, Apple fut l'une des rares valeurs en hausse de l'indice technologique, qui a récemment reflué. A 400 USD, un double plancher s'est formé, après quoi le cours de l'action a rebondi. La tendance est entretemps redevenue haussière. Autour de 600 USD se trouve une résistance; à 520 USD se situe une zone de soutien importante.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2ATwitter Toutes les valeurs techno ne sont pas dans les grâces des investisseurs, comme en témoignent les résultats de Twitter : sur les trois premiers mois de cette année, le nombre de ses utilisateurs mensuels a augmenté de 14 millions, à 255 millions. Ce chiffre est inférieur aux prévisions des analystes. Certes, Twitter a doublé son chiffre d'affaires, de 114,3 millions USD à 250,5 millions USD, mais sa perte nette s'est creusée à 132 millions USD. L'euphorie des investisseurs, qui avaient porté le cours de 26 USD à 80 USD, n'est plus d'actualité. La tendance est redevenue baissière. A 45 USD se situe la première résistance. A 30 USD se situe la première zone de soutien.Conseil: conserverRisque: élevéRating: 2C