Selon nous, nous assisterons cette année :
...

Selon nous, nous assisterons cette année :• à une volatilité accrue sur les marchés : nous avons épinglé au terme de 2017 l'absence totale de fluctuations sur les marchés financiers, le signe que les investisseurs avaient cessé de s'inquiéter. Il est trop tôt encore pour verser dans le pessimisme, mais 2018 devrait voir la volatilité y augmenter quelque peu, et nous anticipons que les marchés boursiers corrigeront plus nettement. Nous nous attendons à un léger repli en début d'année; la correction à proprement parler devrait intervenir plus probablement au second qu'au premier semestre, et devrait être précédée de quelques franchissements de sommets.• au redressement des métaux précieux (or, etc.) : l'an dernier ne fut pas le meilleur pour l'or et l'argent. En revanche, le nouvel or virtuel, les cryptomonnaies, bitcoin en tête, ont eu un succès fou. Cette année, il en ira autrement, vu l'incertitude grandissante et le vertige dont sont pris les marchés. Le métal jaune était, pour sa part, sorti début 2016 de la spirale baissière dans laquelle il était enfermé depuis le printemps 2011. C'était l'amorce d'un nouveau cycle haussier pour le métal précieux, qui durera plusieurs années mais dont nous assisterons au deuxième mouvement important cette année. Les actions de mines d'or peuvent encore se redresser, et au moins égaler leurs performances de 2016.• à une nette progression des valeurs des secteurs de l'énergie et financier : les actions de ces secteurs sont très prometteuses, et devraient particulièrement bien performer au premier semestre. Dans le premier secteur, nous pensons avant tout aux actions de sociétés prestataires de services pétroliers, dont les cours n'ont pas imité ceux de l'or noir, en hausse au dernier trimestre. Nous avons déjà misé sur un mouvement de rattrapage de leur part en intégrant TechnipFMC et Schlumberger dans le portefeuille modèle. Vu le contexte de taux, toujours favorable, et les faibles valorisations des valeurs financières, nous tablons sur une redécouverte du secteur. Nous envisageons dès lors de reprendre en portefeuille modèle le trackeriShares Stoxx 600 Banks (code ISIN DE000A0F5UJ7).• aux succès/échecs des sociétés biotech belges: en 2017, les cours de certaines actions de biotech belges ont grimpé considérablement, et la hausse pourrait se poursuivre. Pensons à Ablynx (en 2018, Caplacizumab devrait devenir son premier médicament mis sur le marché, vu les excellents résultats d'étude de phase III publiés) et à Argen-x (résultats de phase II prometteurs pour la maladie musculaire rare myasthenia gravis). Pour d'autres, comme Bone Therapeutics, ThromboGenics et, certainement, Mithra Pharmaceuticals l'année sera très décisive. Pour elles, une bonne nouvelle serait synonyme d'une hausse de cours spectaculaire.