Les marchés financiers continuent de très bien se comporter. Au cours des dix-huit derniers mois, nous n'avons connu qu'un seul moment de réelle panique : le vendredi 24 juin 2016, à l'annonce des résultats du référendum britannique. Les marchés financiers ne s'imaginaient absolument pas qu'une majorité des électeurs du Royaume-Uni se laisseraient dicter par les émotions davantage que par la raison, et décideraient d'une sortie de l'Union européenne. A posteriori, il s'avère qu'il n'y avait pas lieu de pa...