A quelque chose malheur est bon: la fin de l'année 2018 a été si désastreuse sur les places boursières qu'il se pourrait que dans l'ensemble, 2019 ne soit pas aussi morose qu'anticipé, et que la troisième profonde correction de la longue phase haussière amorcée par Wall Street en mars 2009 ( avec des replis mi-2011, début 2016 et fin 2018) soit plus rapide que nous le craignions initialement. Au printemps 2018, nous estimions que l'indice Standard&Poor's 500 atteindrait 3.000 points à la fin de l'année. Or, il plafonnait à 2.940 points à la fin du troisième trimestre, et...