Pourtant, pour le monde financier, ce jour pourrait être à marquer d'une pierre blanche car il correspond à la baisse du taux américain à 10 ans des Treasuries (obligations d'Etat) à 1,3875%, qui pourrait constituer le cours de clôture le plus bas du taux américain de ces dernières années (voire de la dernière décennie). Depuis que les investisseurs craignent que la Réserve fédérale soit sur le point de rigidifier progressivement sa politique monétaire, le taux sur les titres américains à long terme a déjà progressé de 1,60% début mai à 2,15% début juin. En termes absolus, cela représente une augmentation de 35% (!) en l'espace de quatre semaines. Par rapport au plancher de ...